Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Un nouveau système et le commissaire expliquent la bévue belge

F1: Un nouveau système et le commissaire expliquent la bévue belge

Par ,

D'après GMM

Un nouveau système de transpondeur ainsi qu'un commissaire "rebelle " expliqueraient l'absence de pénalité infligée à Felipe Massa pour son départ anticipé à Spa, en Belgique, il y a deux semaines.

Le pilote brésilien s’est défendu d’avoir intentionnellement devancé son box de départ par sa position dans la monoplace : il est si bas qu’il n’avait pas réalisé son infraction.

Cela n’explique toutefois pas comment la technologie de la FIA et ses observateurs ont pu manquer pareille évidence.

Le quotidien allemand Auto Motor und Sport indique que le système de détection des départs anticipés 2010 est nouveau.

Ce nouveau transpondeur est plus sensible que l’ancien, ce qui veut dire que les départs anticipés peuvent être déterminés même si le pilote est placé trop à la droite ou la gauche de son box de départ.

Le problème de ces transpondeurs sont en fait leur qualité : ils sont si puissants qu’ils communiquent entre eux même si le pilote est trop à l’avant de son box, ce que les anciens ne pouvaient pas faire.

Ainsi, alors que Charlie Whiting aurait reçu une alarme dans le passé, tout semblait en place dans le cas de Massa à Spa.

Une deuxième vérification est toutefois faite par des commissaires qui se tiennent en bordure de piste avec les numéros des pilotes.

« J’ai regardé le commissaire et il a baissé mon numéro, ce qui est mon signal que tout est okay », s’est défendu Massa.

Rubens Barrichello affirme pourtant qu’il avait lui-même remarqué que Massa avait manqué son box. « Je savais qu’il n’était pas bien placé, mais qu’est-ce que je pouvais faire? », s’est-il exclamé.

L’erreur est toujours le sujet d'une enquête de la FIA.