Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

F1: Un politicien demande à la Belgique de garder son grand prix

F1: Un politicien demande à la Belgique de garder son grand prix

Par ,

D'après GMM

Le fait que la Belgique n'ait pas remporté l'organisation de la Coupe du Monde de football de 2018 est peut-être une bénédiction pour les inconditionnels du grand prix historique de Spa-Francorchamps.

Le contrat d'organisation du grand prix expire en 2012 et Bernie Ecclestone doit trouver de la place parmi les courses européennes afin d'ajouter de nouveaux grands prix plus lucratifs.

Alain Courtois, homme politique belge et meneur du projet de la Coupe du Monde, pense que la région doit maintenant s'assurer de ne pas perdre un tel événement.

"Je pense que nous devons être prudents, car l'une des conclusions à tirer est que le sport mondial se tourne vers le Moyen-Orient, l'Asie et tous les pays émergents," explique l'homme politique à la chaîne de télévision RTBF.

"Nous n'aurons pas l'organisation de la Coupe du Monde. Le seul autre événement mondial que nous est le grand prix de Formule Un," insiste Alain Courtois.

"Nous devons essayer de le conserver car on entend partout 'ça coûte beaucoup d'argent'. Mais c'est la clé pour un positionnement de la Belgique. Nous sommes un pays dynamique, efficace, avec des sociétés reconnues. Nous devons avoir une image dans le monde. La Coupe du Monde, c'était maintenant ou jamais. Préservons ce que nous avons, car ce n'est pas si mal," affirme Alain Courtois.