Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

FCA supprime 1500 emplois à son usine ontarienne de Windsor

Une bien mauvaise nouvelle est tombée hier pour les employés du groupe FCA (Fiat Chrysler Automobiles) qui travaillent à l’usine ontarienne de Windsor ; la compagnie a annoncé qu’elle supprimait un quart de travail, ce qui aura pour effet de mettre 1500 personnes à pied.

Deux quarts de travail seulement demeureront ainsi en fonction à compter du 30 septembre prochain. « La compagnie va tout faire pour replacer les employés qui seront licenciés dans de nouveaux postes, en fonction de leur ancienneté, aussitôt que ce sera possible », a mentionné l’entreprise via un communiqué.

L’usine de Windsor, qui assemble la Chrysler Pacifica, sa version hybride, de même que la Dodge Grand Caravan, compte 6104 employés. Elle a produit ses premières fourgonnettes en 1983 et en raison de leur popularité, est passée à trois quarts de travail 10 ans plus tard, soit en 1993.

Chrysler Pacifica
Photo : FCA
Chrysler Pacifica

Du côté syndical, le président de l’unité 444 d’Unifor, Dave Cassidy, a déclaré aux journalistes que le geste posé par l’entreprise jeudi était « dévastateur pour tout le monde. »

Il a ajouté que son organisme était pour mettre de la pression sur le groupe FCA afin que l’usine soit utilisée au maximum de ses capacités. « Nous avons averti la compagnie que nous souhaitons une rencontre immédiate avec le chef de la direction, Mike Manley. Nous allons tout faire pour nous assurer que trois quarts de travail demeurent actifs à l’usine. »

Le président d’Unifor, Jerry Dias, a abondé dans le même sens sur Twitter. « Je suis profondément inquiet pour les 1500 familles, pour la ville de Windsor et l’industrie automobile canadienne. Unifor a demandé une rencontre urgente avec FCA. »

Les autorités municipales et provinciales se sont aussi dites concernées.

Ce qui est décevant pour les gens de Windsor, c’est qu’en février dernier, FCA annonçait des investissements de 4,5 milliards pour la construction d’une nouvelle usine au Michigan, de même que la mise à jour de quatre autres dans l’état, une manœuvre qui créera 6500 emplois au passage.