Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ferrari 575 Superamerica 2005

Ferrari 575 Superamerica 2005

Elle tourne son toit pour attirer votre attention. Par ,

Elle tourne son toit pour attirer votre attention

Les décapotables Ferrari, quoique de belles machines de performances, ne sont pas très avancées quand on regarde du côté du mécanisme de
Jusqu'à maintenant, les décapotables Ferrari traînaient de la patte face à leurs concurrents en termes de mécanismes de toit rétractables. (Photo : Ferrari North America)
leur toit rétractable. Alors que la compétition a évolué pour produire des systèmes ingénieux, tels le toit de verre Targa rétractable sur l'ancienne Porsche 911, ou le toit rigide pliant de Mercedes-Benz, qui utilise peu d'espace, Ferrari se doit d'aller plus loin que la simple capote de toile munie du traditionnel système électrique de pliage. Ainsi, l'année-modèle 2005 marque une nouvelle ère pour Ferrari et ses décapotables, puisqu'elle introduit un système innovateur sur sa nouvelle 575 Superamerica, à moteur frontal.

La nouvelle décapotable tire son nom des Ferrari faites à la main pendant les années 1950 et 1960, spécialement conçues avec les marchés américains en tête. La 575 Superamerica est donc la successeure naturelle des ravissants modèles 210, 400 et 410 que les vrais amateurs connaissent, sauf sur un point particulier - le nouveau modèle est une
La 575 Superamerica, spécialement conçue avec les marchés nord-américains en tête, est le premier véhicule au monde à proposer le toit décapotable "Revochromico", signé Fioravanti. (Photo : Ferrari North America)
décapotable, alors que toutes les autres étaient des coupés sport à toit rigide.

La 575 Superamerica, spécialement conçue avec les marchés nord-américains en tête, est le premier véhicule au monde à proposer le toit décapotable "Revochromico", signé Fioravanti. Le panneau lui-même est fait de verre électrochromatique traité, dans un cadre en fibre de carbone. Le panneau de verre électrochromatique permet au conducteur de contrôler la quantité de lumière qui entre dans l'habitacle via cinq niveaux de teinte distincts, allant de transparent jusqu'au noir opaque. Au simple toucher d'un bouton, le panneau peut passer de la transparence à l'opacité en moins d'une minute. Le panneau tourne autour des piliers B de la voiture, transformant la Berlinetta en décapotable en seulement 10 secondes.

Poursuivant son innovation dans le design du toit de sa décapotable, Ferrari a également trouvé une façon innovatrice de ranger le panneau de
Ferrari a trouvé une façon innovatrice de ranger le panneau de verre Revochromico sans utiliser l'espace de chargement. (Photo : Ferrari North America)
verre Revochromico sans utiliser l'espace de chargement. Contrairement aux capotes de toile traditionnelles qui se replient soit dans un genre de coffre en forme d'arceau de toit au look encombrant, ou soit en prenant une grande partie de l'espace minuscule disponible dans le coffre arrière, le toit de la Superamerica se soulève tout simplement et vient s'insérer entre les piliers B et le couvercle du coffre, laissant l'espace de chargement de 185 litres (6,5 pieds cube) du coffre intact. Quand le toit est rétracté, la lunette arrière, installée de façon verticale, sert de déflecteur de vent.

Malgré que le nouveau système de toit rétractable soit la principale primeur de la Superamerica, Ferrari n'a pas oublié l'esprit du cheval cabré,
Ferrari demande une prime de 20 pour cent, par rapport à ses coupés équipés de façon équivalente, ce qui ne devrait pas ralentir les ventes des 500 unités disponibles. (Photo : Ferrari North America)
et j'ai nommé les composantes sous le capot. L'écusson à l'arrière peut bien montrer "575", mais sous le capot, Ferrari a poussé son ronronnant moteur V12 de 5,75 litres à 540 chevaux et 489 livres-pied de couple, une vivifiante augmentation sur les 515 chevaux et 434 livres-pied de la version régulière de cette voiture, la 575 M. La puissance additionnelle du son moteur révisé fait de la 575 Superamerica la plus rapide décapotable au monde, avec une vitesse de pointe de 320 km/h (200 mph), devançant la Lamborghini Murciélago et la Pagani Zonda C-12 S.