Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Fisker Automotive : Le châssis évolué en aluminium de la Karma lancé à Genève

Fisker Automotive : Le châssis évolué en aluminium de la Karma lancé à Genève

Par ,

Tel que rapporté par Fisker Automotive

IRVINE, Californie
— Le châssis évolué en aluminium de la Fisker Karma comporte de nouveaux seuils de rigidité et de résistance qui confèreront un roulement et une maniabilité de classe mondiale à la première voiture hybride-électrique rechargeable de luxe sur le marché. Son lancement aura lieu lors du Salon de l’auto de Genève 2010, qui se déroule du 2 au 14 mars.

Photo: Fisker Automotive

L’équipe talentueuse et expérimentée de Fisker Automotive a développé le châssis de type «space frame» de la Karma autour d’une motorisation hybride en série appelée Q-DRIVE®, formulant de nombreuses demandes de brevets par le fait même. Le tout consiste en un moteur ECOTEC® turbocompressé de 2,0 litres servant de génératrice, une batterie au lithium-ion développée par A123 Systems et un moteur électrique de 403 chevaux monté à l’arrière.

Bien que le châssis de la Karma lui donne la forme d’une grande berline, sa rigidité exceptionnelle se compare favorablement aux bolides sport modernes. En utilisant des alliages d’aluminium de séries 5000 et 6000 issus d’un intense processus d’extrusion, l’équipe d’ingénierie de Fisker a obtenu le meilleur équilibre entre taille et poids.

«Nos principales priorités lors de la conception du châssis en aluminium étaient d’assurer une rigidité en torsion extrêmement élevée et de faire en sorte que la structure puisse être facilement modifiée en vue d’accueillir d’autres versions de la Karma, explique Henrik Fisker, chef de la direction de Fisker Automotive. Nous nous sommes inspirés de quelques-unes des meilleures voitures au monde afin de créer un tout nouveau châssis de type ‘space frame’ qui livrera une expérience de conduite excitante.»

Un tunnel hyper structural parcourant la ligne centrale de la Karma agit comme sa colonne vertébrale. En plus de contenir la batterie, il sert de pont entre les sections avant et arrière. Pour une résistance optimale, le châssis est unifié à l’aide de 79 mètres de soudures de précision et 1058 rivets auto-perçants. Chaque technique est employée de manière indépendante, uniquement au besoin, pour garantir une qualité et une durabilité maximales.

Le résultat est un châssis «space frame» inégalé dans l’industrie et une base ultra solide pour la Karma. La rigidité en torsion (par exemple quand la voiture négocie une bretelle à angle) mesure plus de 33 000 Newtons-mètre par degré, tandis que la rigidité en flexion (par exemple quand la voiture attaque une pente en plein axe) mesure au-delà de 23 000 Newtons-mètre par millimètre. La rigidité dynamique (la résistance aux vibrations et résonances, par exemple sur une route accidentée ou bosselée) s’avère tout aussi exceptionnelle.

Grâce à des solutions intelligentes, le châssis de la Karma fournit également une sécurité maximale pour les occupants et une résistance aux impacts qui excèdent les normes internationales. La protection contre les chocs avant commence par une boîte tampon en aluminium trempé (en attente de brevet) qui détourne efficacement l’énergie loin des passagers. Son design unique permet de la remplacer facilement, ce qui diminue les coûts de réparation et par conséquent les primes d’assurance. Des composantes renforcées d’acier 600 dans les portières et les montants centraux offrent pour leur part une grande résistance en cas de collision latérale. Enfin, la batterie se trouve en plein centre de la voiture, ce qui la place le plus loin possible des zones d’impact.

Valmet Automotive se chargera d’assembler les châssis dans son usine à la fine pointe de la technologie d’Uusikaupunki, en Finlande.



photo:Fisker Automotive