Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Des problèmes de qualité retarderaient la production des Ford Explorer et Lincoln Aviator

Selon ce que rapporte le Detroit Free Press, Ford éprouverait quelques difficultés avec la production des éditions 2020 de son Ford Explorer ainsi que du Lincoln Aviator.

Certains de ces VUS, qui ont été redessinés pour la nouvelle année, seraient envoyés de l’usine Ford de Chicago à celle près de Détroit afin de régler quantité de problèmes complexes liés à la production, toujours selon la publication.

« Effectuer des mises à jour avec des modèles de préproduction qui reposent sur de nouvelles plateformes alors qu’ils sortent de la chaîne de montage, c’est une pratique commune dans l’industrie », a mentionné un porte-parole de la compagnie.

Cette affirmation est véridique, des ajustements étant souvent nécessaires avec la production d’une nouvelle génération de produits. Là où ça se complique, c’est que certains concessionnaires ont fait part de leurs frustrations, car certains de leurs clients ont effectué des dépôts et attendent toujours leur véhicule. Apparemment, Ford livrerait des modèles après leur passage à l’usine de Flat Rock, au Michigan, mais le débit serait limité.

Ford Explorer 2020
Photo : B.Charette
Ford Explorer 2020

Des sources anonymes auraient confié que les équipes de production seraient aux prises avec des ennuis reliés à la transmission. Il serait difficile de faire passer cette dernière à la position arrêt ainsi que d’activer le frein de stationnement. Parmi les autres irrégularités, la climatisation ne procurerait pas d’air suffisamment froid et la suspension à nivellement automatique de l’Aviator ne fonctionnerait pas tout le temps.

Malgré le fait que des employés ont été invités à venir prêter main-forte à l’usine de Flat Rock, certains provenant même de l’usine de Ford au Kentucky, seulement 100 véhicules seraient complétés par quarts de travail et on accuserait un retard avec 12 000 unités qui seraient en attente de réparations avant d’être envoyés chez les concessionnaires, là où elles sont attendues.

Il n’y a pas lieu de paniquer, du moins pour le moment. Cependant, les problèmes rencontrés seront à surveiller au cours des prochains mois.