Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Ford vs Ferrari : a-t-on utilisé de vraies voitures de courses ou des répliques ?

Jeudi, les amateurs de voitures de course en auront pour leur argent avec la sortie très anticipée du film Ford vs Ferrari. Ce dernier relate l’incroyable histoire des ambitions de Ford visant à détrôner Ferrari comme marque championne (et dominante) de la célèbre course des 24 heures du Mans, au cœur des années 60.

En regardant la bande-annonce, une question vous est assurément venue en tête ; est-ce qu’on a fait appel à des modèles d’origine pour le tournage des scènes, où a-t-on droit à ce qu’on appelle communément des répliques ?

Si vous avez parié sur la deuxième possibilité, vous avez visé juste. En fait, parce que les modèles originaux valent souvent des millions de dollars, il aurait été insensé de les utiliser pour des tournages pour le moins risqués. Et c’est sans compter sur le fait qu’il ne fallait pas dénicher deux ou trois modèles, mais bien quelques dizaines. 

Ce que les responsables ont fait, c’est de faire appel à la firme californienne Shelby Legendary Cars (SCL), basée à Irvine, en Californie, ainsi qu’à sa filiale Superformance. Ces deux compagnies sont les seules qui ont la licence et la permission, autorisée par Carroll Shelby lui-même, de dessiner et de construire des Ford GT40 et des Cobra.  

Dans le film, ce sont ces bolides qui tiennent la vedette. Un bon nombre d’entre eux ont été construits en Afrique du Sud et ont par la suite été importés aux États-Unis.

Photo : Ford

Attention, toutefois, il ne faut pas faire référence à ces derniers comme des répliques. Le chef de la direction de SCL, Lance Stander, insiste sur le fait que ces voitures s’inscrivent dans une philosophie de continuité (Continuation Cars). Elles sont construites selon les spécifications de Carroll Shelby et portent même des numéros de châssis renvoyant à la classification de l’époque. 

La grande différence, c’est le prix. Elles ne sont pas données, on s’entend, mais plutôt que de parler de millions, les GT40 affichent des prix variants entre 170 000 $ et 300 000 $ américains. Pour les Cobra, la note oscille entre 100 000 $ et 250 000 $.

En tout, les producteurs ont mis la main sur 423 véhicules d’époque pour recréer le film, y compris 50 voitures de course. À part les GT40 et les Cobra, on retrouve aussi des Ferrari, des Porsches, des Triumphs, des Corvettes Stingray, et même, une Volvo ! Et ces voitures devaient être capables de rouler à 200 miles à l’heure pour le tournage de certaines scènes.

En tout, six Cobra, deux GT40, deux Daytona et six Mustang ont été louées aux producteurs par SLC. Plusieurs des autres modèles provenaient de la firme Race Car Replicas, installée au Michigan. 

La différence, c’est que les voitures de SLC respectent en tout point la conception d’origine, y compris le type de boulons utilisés pour les roues. Les scènes rapprochées des bolides vont nous projeter directement en 1966. 

Êtes-vous de ceux qui comptent les jours avant la sortie du film ? Si oui, l’attente tire à sa fin.