Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GGC : D'abord une usine, ensuite (peut-être) le Canada!

GGC : D'abord une usine, ensuite (peut-être) le Canada!

Par ,

Le 4 septembre dernier, la société américaine Global Green Cars (GGC) a annoncé la construction d’une usine d’assemblage de véhicules hybrides enfichables dans l’état du Kentucky. La nouvelle a été faite par le président de l’entreprise, Brooks Agnew, qui n’hésite pas à envisager une commercialisation au Canada des produits qu’il va y assembler.

La camionnette G-3 sera le premier produit assemblé par Global Green Cars en Amérique du Nord.

Filiale de la Green Star Products, une entreprise née en 1992 et spécialisée dans la transformation de véhicules à moteur thermiques en véhicules électriques, GGC fait partie de ces nombreuses jeunes entreprises américaines qui cherchent à tirer profit de l’Eldorado de l’auto électrique.

À l’instar des sociétés canadiennes Zenn et Electrovaya, GGC n’a pas mis au point entièrement les véhicules qu’elle annonce. Elle adapte plutôt des véhicules mis au point par un partenaire chinois : Yema Auto, aussi connu sous le nom de Sichuan Auto Industry Group.

Petite camionnette hybride
La camionnette G-3 sera le premier véhicule commercialisé par GGC. Le prototype de ce véhicule hybride enfichable a été dévoilé au moment où M. Agnew faisait l’annonce de la construction de l’usine.

Plus courte qu’une Toyota Tacoma, la G-3 a une capacité de charge de 450 kilos. Avec une vitesse de pointe de 130 km/h, elle a une autonomie en mode électrique d’environ 160 kilomètres. Son prix de base frôlera les 25 000 $ US.

Selon M. Agnew, la NHTSA a débuté le processus de certification de la G-3. « Nous attendons la première livraison de châssis nus (NDLR : en provenance de Chine) d’ici deux semaines, nous a-t-il dit. Ceux-là serviront à produire des démonstrateurs de G-3. À moins de changements inattendus, entraînés par le processus de certification, nous devrions amorcer la production de masse en 2010. Et, oui, le marché canadien nous intéresse! »

Trois modèles envisagés
En octobre, le personnel de l’entreprise aura emménagé dans des installations temporaires de 48 000 pieds carrés au Kentucky, où l’assemblage de la G-3 débutera. Puis, d’ici 2011, la production aura été transférée dans la nouvelle usine d’une superficie quatre fois plus grande. M. Agnew envisage y produire jusqu’à 30 000 véhicules par année.

La G-1 est une biplace hybride enfichable qui pourrait être commercialisée sur notre continent.