Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GINA, la philosophie de design chez BMW

GINA, la philosophie de design chez BMW

Par ,

En 2001, BMW a innové en matière de design en présentant le X Coupe, un véhicule concept aux lignes astucieuses. Christopher E. Bangle, qui est à la tête du groupe de design chez BMW, est arrivé avec une toute nouvelle approche, nommé 'Flame Surfacing', qui a redéfini le design chez BMW. Maintenant, cette philosophie est omniprésente dans toute la gamme BMW.

À la base, le 'Flame Surfacing' provient de la philosophie GINA (Geometry and functions in ''N'' Adaptations). En clair, il s'agit d'une vision complètement débridée de la conception même d'une voiture. Une équipe dirigée par Chris Bangle travaille donc à réinventer la voiture telle qu'on la connaît. Ils veulent pousser au maximum les limites du design, et même transgresser les conventions, afin de faire évoluer l'industrie automobile.


Tout est remis en question: est-ce qu'il y a des alternatives aux composantes rigides ? Est-ce que le toit d'une voiture doit absolument être fixé par des piliers et entouré de fenêtres ?

Plusieurs réalisations maintenant présentes dans la gamme de véhicules BMW proviennent de GINA. À titre d'exemple, l'interface multimédia iDrive, qui fut présentée pour la première fois sur le concept BMW Z9. À l'origine, ses concepteurs avaient pour but de créer un système faisant en sorte que le conducteur reçoive uniquement l'information qui lui est nécessaire. Il en résulte un système novateur qui a fait sa marque en ne laissant personne indifférent.

Un nouveau concept: le GINA Light Visionary Model
La toute dernière réalisation provenant des ateliers de BMW porte le nom de Light Visionary Model. Il s'agit d'un exercice de style visant à repousser les limites de création d'un véhicule. Le résultat final est un petit roadster aux lignes audacieuses s'apparentant à la Z4.

À l'intérieur comme à l'extérieur, on retrouve une variété de composantes non-traditionnelles. Sa carrosserie est faite de fibre textile tendue sur un châssis mobile composé de métal et de fibre de carbone. En étant mobile, le châssis peut s'adapter au conducteur et donc changer de forme. Par exemple, les phares avant peuvent être cachés ou à découvert. Le même principe se retrouve à l'intérieur, où l'on dissimule tout ce qui n'est pas utile au conducteur. la fibre textile recouvre le tableau de bord et ses composantes mais, lorsqu'un instrument est nécessaire, le tissu s'ouvre et lui laisse place.

Évidemment, on ne risque pas de croiser un véhicule du genre sur nos routes. Mais cet exercice de style permet aux designers de BMW de laisser aller leur créativité, ce qui donne naissance à des réalisations impressionnantes et originales.
photo:BMW
Gallerie de l'article