Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les designers : les nouvelles vedettes

Les designers : les nouvelles vedettes

Par ,

La philosophie de l'école du Bahaus est que la forme épouse la fonction. De nos jours, même si plusieurs designers respectent toujours ces normes, ils travaillent dans un environnement fort différent. A une époque pas trop lointaine, le métier de styliste dans le monde de l'automobile n'existait pas comme tel. En fait, dans les années cinquante, les stylistes étaient des gens qui décoraient avec des tôles. Les ingénieurs avaient préséance et les designers devaient faire avec. C'était l'époque des ailerons démesurés, des barres de chrome à gogo et des tableaux de bord inspirés par les films de science fiction du moment.

De nos jours, les stylistes de grands constructeurs ne doivent plus se soumettre aux diktats des ingénieurs. En fait, les deux groupes travaillent de concert puisque le développement des nouveaux modèles est dorénavant un travail d'équipe. Dès le début du projet, la mécanique et le stylisme sont élaborés en même temps. Ce qui permet aux designers d'être à l'avant-plan. Ce qui explique pourquoi des designers comme Chris Bangle chez BMW, Shiro Nakamura chez Nissan et J Mays chez Ford sont devenus des vedettes internationales au même titre que Pininfarina et Giugiaro.

De nos jours, le stylisme des voitures est l'un des principaux éléments qui influencent les ventes et les designers sont devenus des personnages très importants. Prenez Nissan par exemple. Cette compagnie fabriquait des voitures dont la mécanique était sophistiquée et fiable. Malgré tout, le stylisme indifférent des produits était en bonne partie responsable des chiffres de vente à la baisse. Lorsque Carlos Ghosn a pris la direction de la compagnie en 1999, il a nommé Shiro Nakamura à la tête du département de design et les ventes ont grimpé en flèche.

Chez General Motors, le stylisme jouait également le rôle de parent pauvre alors que le design était une affaire de comité et de sondage auprès du public. Les artistes des studios de GM avaient beau créer des véhicules intéressants, les responsables du marketing passaient par leur studio et leur imposaient leur volonté. De nos jours, ces mêmes personnes n'ont plus le droit d'agir de la sorte et les directeurs du stylisme se rapportent directement à Bob Lutz, celui qui a tout révolutionné chez GM. À son arrivée au tournant du siècle, après une spectaculaire carrière chez BMW, Ford et Chrysler, il avait été nommé responsable du développement des nouveaux produits par Rick Wagoneer, le grand patron de GM.

Personne ne croyait que Lutz allait réussir à imposer ses vues et mettre le design à l'avant-plan tout en abandonnant les silhouettes génériques qui étaient devenues la norme chez ce constructeur. Pourtant, le miracle s'est produit et tout a changé. Il a même réussi à convaincre la haute direction, dont il fait quand même partie, de développer l'architecture Kappa à propulsion pour la Pontiac Solstice, un élégant roadster deux places.

Bref, de nos jours, il est impossible de connaître du succès sur le marché sans que le stylisme de la voiture soit non seule-ment hors de l'ordinaire, mais apprécié du public. Même les camionnettes n'échappent pas à cette tendance. Les nouveaux camions Ford F150 et Nissan Titan, entre autres, ont été développés en tenant compte du stylisme afin de plaire.

Bref, après avoir longtemps travaillé dans un parfait anonymat auprès du grand public, les designers des grands constructeurs sont maintenant considérés comme des vedettes à part entière. Ce qui a parfois son revers. Ainsi, Chris Bangle de BMW est fortement controversé pour ses silhouettes hors norme et de nombreux sites sur l'Internet ont été développés pour exiger son départ. C'est la rançon de la gloire!