Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GM fermera deux usines en Ontario pendant que DaimlerChrysler y investira massivement

GM fermera deux usines en Ontario pendant que DaimlerChrysler y investira massivement

GM décide de fermer neuf usines et de supprimer 30 000 emplois d'ici 2009 Par ,

GM décide de fermer neuf usines et de supprimer 30 000 emplois d'ici 2009

Même si les travailleurs canadiens de General Motors souffriront moins que leurs confrères américains de l'immense restructuration visant à
L'usine d'Oshawa, en Ontario, qui assemble les Chevrolet Impala et Monte Carlo, perdra son troisième quart de travail à l'été 2006. (Photo: Rob Rothwell, Canadian Auto Press)
réduire les pertes du constructeur, l'impact sera dévastateur l'année prochaine pour quelque 3000 ouvriers et leurs familles lorsque l'usine numéro un d'Oshawa, en Ontario, supprimera son troisième quart de travail. Pour ajouter l'insulte à l'injure, l'usine numéro deux d'Oshawa sera complètement fermée en 2008; idem pour celle de St. Catherines. Or, cette bien mauvaise nouvelle survient seulement huit mois et demi après que GM ait annoncé un investissement de 2,5 milliards $CA - le plus important dans l'histoire automobile canadienne - pour revigorer ses opérations au nord du 49e parallèle.

De l'autre côté de la médaille, DaimlerChrysler Canada a promis lundi d'investir 768 millions $CA dans ses installations. La compagnie, qui roule sur les profits grâce à une gamme de produits excitants et dont l'usine de Brampton fonctionne sans arrêt pour répondre à la demande, a peut-être donné par son annonce une lueur d'espoir aux employés de GM qui chercheront bientôt du travail.

L'usine numéro deux d'Oshawa en Ontario, qui est responsable de la Buick Allure, fermera en 2008. (Photo: Trevor Hofmann, Canadian Auto Press)
Présentement, DaimlerChrysler Canada emploie directement quelque 12 000 personnes et vend les véhicules Chrysler, Jeep et Dodge par l'intermédiaire d'un réseau de 475 détaillants. Il est donc logique de croire que le nouvel investissement permettra d'embaucher des ouvriers d'expérience pour ses nouvelles installations d'enduits automobiles de l'usine de montage de Windsor, qui fonctionneront à plein régime d'ici 2007, ainsi que pour les usines de montage modernisées de Windsor et de Brampton, qui seront capables d'une nouvelle fabrication flexible (plusieurs modèles et versions produits sur la même ligne d'assemblage). DaimlerChrysler Canada investira également dans son centre de recherche et de développement automobile, qui coopère avec l'Université de Windsor.

Le constructeur mentionne que son annonce a été rendue possible grâce
DaimlerChrysler Canada, qui a promis d'investir 768 millions $CA dans ses installations (l'une d'elles assemblant la familiale européenne 300C Touring), bénéficiera maintenant d'un plus grand bassin d'ouvriers expérimentés. (Photo: DaimlerChrysler Canada)
à des accords déterminants conclus avec le gouvernement de l'Ontario et le gouvernement fédéral. Rappelons que DaimlerChrysler est le deuxième plus important manufacturier automobile au pays et aussi, pour le mois d'octobre dernier, le deuxième meilleur vendeur au détail.

«Les appuis du gouvernement de l'Ontario et du gouvernement fédéral favorisent l'élaboration d'un dossier commercial pour de nouveaux investissements dans nos exploitations canadiennes», a expliqué Tom LaSorda, président-directeur général du groupe Chrysler. «Grâce à ces nouveaux investissements, les activités canadiennes de construction et de recherche et développement de DaimlerChrysler continueront de jouer un rôle fondamental dans les efforts que déploie la société à l'échelle internationale pour offrir des produits de premier rang et faire de ses exploitations un point de
DaimlerChrysler, qui fabrique la mini-fourgonnette la plus vendue au Canada, aura investi près de 3,9 milliards $CA dans ses opérations canadiennes. (Photo: DaimlerChrysler Canada)
référence. En bout de ligne, ce nouvel investissement représente la synthèse de la participation gouvernementale, d'une nouvelle convention collective responsable avec le syndicat des TCA (ratifiée en septembre 2005) et, finalement, de la réaction du marché aux produits que le groupe Chrysler fabrique au Canada.»

L'annonce de lundi s'appuie sur les investissements antérieurs de DaimlerChrysler qui s'élevent à 2,6 milliards $CA dans le secteur manufacturier canadien depuis 2002 et à plus de 500 millions $CA en activités de recherche et développement depuis l'an 2000, pour un total de près de 3,9 milliards $CA.