Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GM revient au design

GM revient au design

Par ,

Troy, Michigan - Vous devrez nous excuser : de tout ce que GM nous a montré jeudi soir, à son Heritage Center, nous ne pouvons... rien dire.

C'est que les modèles qui nous ont été dévoilés sous embargo seront présentés à Détroit, début janvier. D'ici là, pas moyen de vous mettre dans la confidence.

Mais alors, que faisions-nous à l'Heritage Center, cette gigantesque salle de montre en banlieue de Détroit où toutes les marques de GM se
GM Heritage Center (Photo: General Motors)
confondent, et où les modèles d'hier s'entremêlent à ceux d'aujourd'hui?

Nous discourions... design.

Le design, dehors comme dedans
Design, vous dites? En effet : le design est le nouveau leitmotiv chez GM.

Bob Lutz l'admet lui-même : « GM avait perdu son chemin quant à la création de designs de classe mondiale. »

Le numéro deux du constructeur américain enchaîne : « Nous fabriquons les meilleurs produits de toute l'histoire de GM, mais si nous n'en réussissons pas le design, personne n'en voudra. »

Voilà pourquoi le design revient en scène chez GM et ce, dedans comme dehors.

En effet, tout à côté des modèles qui nous ont été présentés à l'Heritage Center, trônaient des prototypes... d'habitacles. « Il n'y a pas si longtemps, on n'aurait jamais vu ça! » lance Edward T. Welburn, en charge du design global.

Que les habitacles connaissent leur heure de gloire aura nécessité une mutation des cultures, soutient M. Welburn. Après tout : « Lorsque les dirigeants passent en revue les nouveaux modèles, que regardent-ils? L'extérieur. Sur quoi veulent travailler les designers? L'extérieur. Qu'est-ce que l'on retrouve en couverture des magazines? Encore l'extérieur. Je rêve du jour où une publication osera enfin exhiber un habitacle automobile sur sa première page... »

Comme aux Nations Unies
Ce que l'on a secrètement entraperçu jeudi soir, et qui circulera prochainement sur nos routes, a pu voir le jour parce que GM a jeté ses vieilles habitudes aux orties. Au lieu de tout compartimenter comme il le fait
Bob Lutz (Photo: General Motors)
depuis toujours, le constructeur a décidé de concentrer ses opérations en puisant à même ses ressources globales.

Finis, donc, les développements indépendants. Finie, l'ingénierie séparée. Finis, les essais région par région.

Résultat : la plupart des produits « dont on ne peut prononcer le nom », comme diraient les personnages d'Harry Potter, sont dignes des Nations Unies. Ainsi, les architectures européennes se mélangent aux design chinois, auxquelles s'ajoutent quelques touches de performance australienne et, pourquoi pas, une fabrication brésilienne.

Pas besoin d'alliance!
Les ressources mondiales de GM sont vastes, mais le constructeur commence tout juste à en tirer profit. Ce qui fait dire à Bob Lutz : « Voyez? Nous n'avons pas besoin d'alliance avec qui que ce soit. En fait, nous formons notre propre alliance. Et, en prime, nous n'avons pas à argumenter à propos de qui se retrouve avec quoi... »