Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

GP du Canada: De l'action sur le circuit Gilles-Villeneuve

GP du Canada: De l'action sur le circuit Gilles-Villeneuve

Par ,

Plusieurs pilotes ont connu des ennuis lors des deux séances d'essais libres de Formule 1 qui ont été disputées aujourd'hui vendredi, première journée du Grand Prix du Canada 2008 à Montréal.

Tout d'abord, Robert Kubica a frotté le mur de béton à la sortie d'un virage, mais toutefois endommager sa suspension. Mais c'était vraiment limite....

Puis, Timo Glock a dû abandonner sa Toyota sur le circuit après avoir vérifié la solidité des murs qui ceinturent la piste.

Un peu plus tard, la Ferrari F2008 Felipe Massa a soudainement cessé de fonctionner. « Il y a eu une sorte de coupure, car tous les systèmes sont tombés en panne les uns après les autres. Il faudra comprendre ce qui s'est passé, » a-t-il expliqué.

Fernando Alonso a effectué quelques pirouettes à bord de sa Renault R28. Toutefois, la dernière était de trop, et le moteur a calé, forçant Fernando à revenir aux stands à pieds.

Nelson Piquet, le coéquipier d'Alonso, a connu une (autre) journée difficile. Il a été 17e ce matin, puis dernier en après-midi.

Jenson Button, aux commandes de sa Honda RA108, a lui-aussi connu des ennuis de grip, et il se retrouve à deux secondes des meilleurs.

La piste est demeurée très glissante au cours de la journée. Les caméras embarquées montraient des pilotes qui jouaient beaucoup du volant pour tenter de conserver leurs monoplaces sur la piste. L'absence d'antipatinage se faisait bien sentir. Mais les spectateurs ont été comblés par la vue des voitures en dérapage.

Les ingénieurs ont eu bien du mal à faire chauffer les pneus et à équilibrer le freinage des voitures.