Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Il y a 60 ans, Volkswagenwerk était confiée à des mains allemandes

Il y a 60 ans, Volkswagenwerk était confiée à des mains allemandes

Par ,

Communiqué de presse
Source: Volkswagen

Un mémorandum résumant l’issue des négociations avec le ministère allemand de l’économie, daté du 8 octobre 1949 et signé par le Colonel Radclyffe, marque le point d’exclamation à l’incroyable série de développements chez Volkswagenwerk sous l’administration britannique durant les quatre premières années suivant la Seconde Guerre mondiale. Volkswagen a connu un excellent départ avec la Beetle et la Transporter, devenant rapidement un symbole du «miracle économique allemand». Les bases de ce succès ont été coulées pendant la période de tutelle britannique que dirigeait l’Officier senior Ivan Hirst.


Trois hommes et un mémorandum d’une page; voilà tout ce qui a été nécessaire pour assurer, il y a 60 ans à Bonn, le transfert de tutelle de la plus importante usine d’assemblage du pays entre le gouvernement militaire britannique et le nouveau gouvernement fédéral allemand. La province de la Basse-Saxe a été mise en charge de l’administration de la compagnie «au nom et sous la directive du gouvernement fédéral». Le mémorandum a donc été signé par le ministre allemand de l’Économie, Ludwig Erhard, et le sous-secrétaire adjoint au ministre, Edgar Haverbeck. Cette hiérarchie a été maintenue en 1960 avec l’adoption de la «Loi Volkswagen», qui faisait du gouvernement allemand et de la province de la Basse-Saxe des copropriétaires égaux de Volkswagen.

La production en série de la berline Volkswagen à partir du 27 décembre 1945 a été l’une des réussites mémorables des dirigeants britanniques. Le réseau de vente et de service étroitement tissé est aussi attribuable aux décisions prises par les Britanniques, qui ont d’ailleurs permis à Volkswagen d’entrer dans le marché de l’exportation (les cinq premières berlines non domestiques ont été livrées aux Pays-Bas en août 1947). Une version mieux équipée de la Beetle pour l’exportation ainsi qu’une plus grande participation des employés aux décisions à l’aide d’un syndicat démocratiquement élu sont d’autres faits marquants de la période de gouverne britannique.

Par ailleurs, les autorités britanniques ont continuellement accru les droits des travailleurs et des cadres, menés par Heinrich Nordhoff, qui s’est joint à Volkswagenwerk en 1948, pavant la voie à l’essor de Volkswagen et l’aidant à démocratiser l’automobile en Allemagne et dans plusieurs régions du monde. En 1949, les 10 227 employés à Wolfsburg et à Brunswick ont produit 46 154 exemplaires de Volkswagen. Quelque soixante ans plus tard, le groupe Volkswagen AG et ses nombreuses filiales produisent annuellement 6,3 millions de véhicules grâce à leurs 369 900 employés.


photo:Volkswagen