Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

IndyCar: Gros plan sur Simon Pagenaud

IndyCar: Gros plan sur Simon Pagenaud

Par ,

Simon Pagenaud s’est révélé au grand public après sa deuxième place acquise au Grand Prix de Long Beach de la série IndyCar. Le Français compte pourtant une grande expérience de la course automobile, notamment aux États-Unis.

Après avoir démarré sa carrière automobile en 2001 dans le championnat de France de Formule Campus, Pagenaud s’est attaqué au championnat de Formule Renault 2.0 de son pays, se classant troisième en 2002 et 2003, avant de terminer vice-champion de l’Eurocup de Formule Renault en 2004.

Simon Pagenaud IndyCar ALMS
Simon Pagenaud en Formule Atlantique (Photo: WRI2)

En 2005, Simon Pagenaud « monte » en Formule Renault 3.5, avant de tenter sa chance aux États-Unis à l’issue de cette saison.

En 2006 en effet, le pilote français, né en 1984 dans la ville de Poitiers, s’attaque avec brio au championnat de Formule Atlantique, qu’il remporte dès sa première année avec le Team Australia. Ce succès, doté d'une bourse, lui vaut de grimper d’un échelon avec son équipe, puisqu’il fait ses débuts en Champcar en 2007, se classant 7e du championnat à l’issue de la saison.

L’absorption du ChampCar par l’Indy Racing League le contraint à changer ses plans en 2008. Pagenaud demeure aux États-Unis, mais s’oriente vers la série American Le Mans au volant d'un prototype Acura ARX-01b LMP2 de l’écurie De Ferran Motorsports, associé au volant au pilote brésilien.

Simon Pagenaud IndyCar ALMS
Le titre en série ALMS avec Honda. (Photo: WRI2)

Il poursuit sa collaboration avec De Ferran en 2009, mais en LMP1 cette fois, signant cinq victoires en compagnie de son équipier, et se classe deuxième du championnat. En 2010, il rejoint l’écurie Highcroft Racing, avec laquelle il décroche le titre, toujours sur une Acura, avec son équipier David Brabham.

Parallèlement, il a intégré l’équipe Peugeot dès 2009 pour des apparitions épisodiques au volant de la 908, avec notamment une victoire en Le Mans Series à Spa en 2009 et à Silverstone en 2011. Pagenaud a participé à quatre reprises aux 24 Heures du Mans, et s’est notamment classé 2e de l’édition 2011 avec Peugeot.

Simon Pagenaud IndyCar ALMS
Pagenaud remplace Simona de Silvestro en fin de saison 2011. (Photo: WRI2)

En 2011, outre des apparitions plus épisodiques en prototypes avec Highcroft et Peugeot, Simon Pagenaud effectue ses débuts en IndyCar où il effectue trois piges à Barber, Mid Ohio et Sonoma.

En 2012, il conclut un accord avec l’écurie Sam Schmidt Motorsports pour disputer l’intégralité de la saison au volant d’une Dallara DW12-Honda.

Sixième lors de l’ouverture à St Petersburg, Pagenaud se classe cinquième à Barber. Qualifié en quatrième position à Long Beach, il mène la course durant 26 tours, et décroche finalement la deuxième place à un souffle du vainqueur Will Power (Penske) à l’issue d’une fantastique remontée dans le peloton après son troisième et dernier changement de pneus opéré à 15 tours de la fin.

Pagenaud a ainsi démontré qu’il faisait partie des hommes forts de ce début de championnat. Reste à voir comment il se comportera sur des ovales...