Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

IndyCar: L'issue de la course de Las Vegas était prévisible

IndyCar: L'issue de la course de Las Vegas était prévisible

Par ,

Que cela nous plaise ou pas, la grande finale de la série IndyCar tenue au Las Vegas Motor Speedway le week-end dernier possédait tous les ingrédients pour tourner à la catastrophe.

Premièrement, la bourse de 5 millions de dollars offerte au gagnant et la frénésie créée autour de l'événement, incluant une parade des voitures sur la célèbre « strip » de Las Vegas ont surexcité certains, dont les pilotes inexpérimentés.

Les organisateurs de la série avaient offert une bourse ridiculement élevée au pilote non-régulier de la série qui remportait la victoire. Le Britannique Dan Wheldon était éligible à cette bourse, mais il devait partir depuis l'arrière du peloton. Il possédait une chance de remporter les cinq millions de dollars.

Dan Wheldon 500 miles Indianapolis IndyCar
Dan Wheldon en mai lors de sa deuxième victoire des 500 Milles d'Indianapolis. (Photo: Getty Images/IndyCar)

Ironiquement, malgré son palmarès impressionnant de double vainqueur du Indy 500 et ancien champion de la série, Dan Wheldon n'avait pas de volant régulier cette saison.

« Cinq tours à peine après le début de la course, je pouvais voir certaines personnes faire des trucs un peu fous en piste, » a déclaré Dario Franchitti de l'écurie Target Ganassi.

D'ailleurs, le 10 mai dernier, l'ancien champion du monde de Formule 1, Jacques Villeneuve, avait déclaré ce qui suit à Auto123.com.

« Ça risque d’être dangereux en piste à cause des enjeux énormes. Ça sera une course folle pour une bourse de 5 millions. Certains pilotes vont prendre des risques énormes pour gagner, » nous avait-il prédit avec justesse.

Inexpérience

Le second point concerne l'inexpérience de plusieurs pilotes de la série IndyCar. En effet, rouler à la vitesse de 222 m/h (357 km/h) sur un petit ovale en forme de D possédant des virages inclinés à 20 degrés n'est pas facile. Le bolide parcourt la longueur d'un terrain de football à chaque seconde !

Au moins dix des 24 pilotes au départ possédaient une expérience terriblement limitée de rouler à ces vitesses sur un ovale et dans le trafic dense.

Dan Wheldon IndyCar
Dan Wheldon. (Getty Images/IndyCar)

Sachez qu'en comparaison, le Brickyard d'Indianapolis est long de 2,5 milles (4 km) et n'accueille que 33 voitures. Le petit ovale de Las Vegas ne mesure que 1,5 mille (2,4 km) et avait 34 monoplaces dimanche. Trop de monde sur une piste trop courte.