Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

JACQUES - un dimanche parfait

JACQUES - un dimanche parfait

Par ,

Jacques Villeneuve: "Cela a mis du temps à arriver mais le résultat d'aujourd'hui est fantastique pour l'équipe. Ce fut une course difficile et avoir les deux voitures dans les points dans ces conditions, c'est génial pour tout le monde. J'ai passé trois bonnes journées ici. Nous avons amélioré la voiture lors de chaque séance. Pour la première fois cette saison, nous étions confiants sur le fait que nous ne devrions pas compter sur la chance pour finir dans les points. Nous sommes actuellement assez compétitifs et le circuit nous convenait bien. Nous avons fait deux très bons arrêts et nous avons choisi les bons pneus. Toute l'équipe a incroyablement bien travaillé lors de la course et ce résultat est à mettre à leur crédit."

La course:

Les 21 pilotes sont alignés sur la grille de départ du 10ème GP de la saison, celui de Grande-Bretagne. C'est Montoya qui est en pole-position et à ses côtés se trouve Rubens Barrichello. Il faut aller en seconde ligne pour trouver les frères Schumacher, Michael devant Ralf. Les stratégies de course seront évidement très importantes, étant donné que la pluie menace et il n'est d'ailleurs pas impossible qu'elle s'invite en cours d'épreuve.

Coup de théâtre au moment du départ du tour de formation: Barrichello reste collé sur la grille. Il s'élance peu après les autres mais évidement il devra le faire en dernière position. Il peut dire adieu à la victoire. Après le tour de formation, les 21 concurrents (Alex Yoong n'est pas qualifié) viennent s'aligner sous les ordres du starter. Les feux rouges s'allument les uns après les autres, s'éteignent et c'est le départ!

Montoya prend la tête devant Michael et Ralf Schumacher, Raikkonen, Coulthard, Trulli, Button, Salo, Villeneuve, Heidfeld, Panis, Bernoldi, Barrichello, Irvine, Sato, Fisichella, Frentzen, Webber, de la Rosa, Massa.... mais il commence déjà à pleuvoir!

La pluie ne tombe que sur une petite partie du circuit (surtout dans la ligne droite des stands) et les concurrents continuent en pneus sec sans trop sans inquiéter. Raikkonen passe Ralf Schumacher pour la troisième position et il est le plus rapide en ce début de course. C'est finalement la pluie de Silverstone qui a été le facteur déterminant de l'épreuve. En effet, dès le 16ième tour une partie du circuit détrempé par une pluie fine et les cascades commencent. On passe par la ligne des puits pour mettre des pneux "intermédiaires". 

Les deux Ferrari se battent à distance à coup de records du tour lors de cette fin de course mais plus rien ne devrait changer le classement, sauf l'une ou l'autre panne.

Michael Schumacher remporte donc la 60ème victoire de sa carrière, la 7ème de cette saison. Une course très mouvementée, surtout pour Barrichello qui réussi quand même à terminer second, ce qui démontre que les Ferrari étaient une fois de plus très au dessus de la mêlée. Montoya est troisième, la meilleure position qu'il pouvait espérer aujourd'hui. Très belle performance des BAR avec Villeneuve et Panis en 4ème et 5ème position. Le sixième point est pour Heidfeld.

Chez BAR, on a dû sortir le champagne pour célébrer la victoire morale des machines blanches qui ont toutes deux terminé dans les points avec les quatrième et cinquième place...Bravo - ENFIN!