Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Jacques Villeneuve avoue ne pas avoir de volant en vue

Jacques Villeneuve avoue ne pas avoir de volant en vue

Par ,

Lors de notre séjour au Circuit of the Americas pour le Grand Prix des États-Unis, nous avons pu passer un peu de temps avec Jacques Villeneuve, champion du monde de Formule 1 1997.

Villeneuve assiste à tous les Grands Prix à titre d’analyste pour la chaîne de télévision française Canal +.

Le Québécois avoue qu’il désire ardemment retourner derrière le volant d'une voiture de course, mais que le contexte économique est très difficile.

« Je n’ai pas arrêté de chercher un volant; en NASCAR aussi. Je regarde partout, toutes les opportunités. Je ne concentre pas d'efforts sur le NASCAR, je regarde vraiment partout, mais pour l’instant, rien de concret ne s’est présenté », de nous dire Villeneuve.

Dans son franc-parler, l’ancien pilote Williams en F1 avoue ne pas avoir réellement apprécié son séjour en GT français.

« C’est de la mer** », a-t-il déclaré.

Jacques Villeneuve, GT
Le GT français « c'est de la mer** », pense Jacques Villeneuve (Photo: DPPI)

« Dans cette série GT, chaque équipage doit être composé d’un amateur et d’un pilote professionnel. C’est le règlement. Ça fait "triper" les amateurs de courir avec un pro. Les courses ne durent qu'une heure et il faut obligatoirement que les 2 pilotes roulent. Ce n'est pas de l'endurance. En 2 courses, j'ai parcouru 4 tours sur le vert. C'est tout. Et dès qu’une voiture est un peu trop rapide au goût des organisateurs, ces derniers changent des règlements pour ralentir ce modèle. Je n’y retournai certainement pas », a-t-il expliqué.

Et le Trophée Andros?

« Si je n’y retourne pas, ça n’a rien à voir avec les incidents de fin de saison avec Alain Prost il y a de cela quelque temps. Non. C’est un championnat trop court et trop intense avec une course chaque weekend. Déjà que je suis souvent en déplacement durant la saison ; ajouter le Trophée Andros à mon calendrier ferait en sorte que je serais toujours parti de chez moi. De plus, il n’y a pas d’argent à gagner. Si c’est pour courir gratuitement, je préfère clairement rester chez moi… », d’avouer Villeneuve.