Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Je plains les nouveaux conducteurs

Par ,

Et comment! Et je ne parle même pas des règlements affreusement stricts encadrant les nouveaux détenteurs de permis. Ça, c’est une tout autre paire de manches.

Non, je parle de la conduite, la vraie conduite. Dans mon temps (j’ai vraiment dit ça?), je devais empêcher les roues de bloquer moi-même. Si je mettais la voiture en danger, la portière ou le pilier du toit absorbait le choc. Si la chaussée était glissante, je devais user d’une main de velours pour empêcher les roues de patiner. Oubliez les régulateurs automatiques de vitesse intelligents, les systèmes de navigation et les raffinements comme le climatiseur et les sièges chauffants!

Je devais me débrouiller tout seul. Je me suis débrouillé, et l’expérience m’a fait grandir.

Aujourd’hui, j’ai la chance de conduire des modèles flambant neufs chaque semaine, donc je les connais bien, très bien. Et depuis 10 ans, je possède une Volkswagen Jetta maintenant âgée de 20 ans. J’ai garé plusieurs voitures des années 80 et une des années 70 dans mon entrée aussi.

Je suis récemment parti faire un tour en Jetta, justement, et j’ai constaté de première main à quel point la conduite représente un défi. C’est comme comparer la performance de Juan Manual Fangio à celle des pilotes de F1 d’aujourd’hui. Rien à voir.

L’essentiel se déroule entre le conducteur et les organes mécaniques. Très peu d’électronique entre en jeu. L’injection et un détecteur de cognement. C’est à peu près tout. Aucun filet de sécurité, d’assistance variable ou module de commande qui analyse l’état de votre intestin ce matin.

Une sensation incroyable, que j’ai du mal à décrire. En voici un exemple un peu nono : combien de nouveaux conducteurs découvriront la rétroaction qu’offre le câble du gaz?

J’ai un conseil pour eux : suivez un cours de conduite haute performance dispensé par des écoles comme Jim Russell. Vous aurez au moins une idée de ce que c’est de « conduire » dans le sens propre du terme.

Cette révélation me réjouit autant qu’elle me désole, moi et mes 35 ans… Je suis vieux! J’imagine que je devrais commencer à magasiner les scooters de p’tits vieux. Au moins ils ne font pas de bruit, eux…