Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'art de garder ses distances

L'art de garder ses distances

Par ,

Chaque jour, j'emprunte des routes très achalandées. Je me retrouve souvent dans une circulation au ralenti et je l'accepte. Après tout, conduire est mon métier; je ne peux pas vraiment m'en plaindre. Par contre, je peux me plaindre du manque de savoir-vivre des automobilistes qui m'entourent.

Je dirais que les Montréalais font partie de ceux qui aiment le plus coller les autres véhicules aux fesses. Bon, j'avoue, je le fais aussi quand je laisse la rage au volant s'emparer de moi, mais je me raisonne assez vite parce que je sais que le résultat n'en vaut tout simplement pas la peine.

J'ai déjà vu un automobiliste freiner brusquement pour faire peur à celui qui le suivait; quand ce dernier n'a pas réagi à temps, bang! La congestion s'est soudainement empirée.

Pourquoi je vous en parle? Non, je n'ai pas été impliquée dans un grave accident. Je me suis plutôt mise à réfléchir aux fameux régulateurs de vitesse dits intelligents qui permettent de garder une distance sécuritaire avec le véhicule qui précède et préviennent ainsi les collisions par derrière. À l'approche de l'ère de la voiture autonome, je me demande si pareils systèmes vont aboutir dans les véhicules ordinaires (ceux qu'il faut conduire nous-mêmes). Il est tout à fait possible d'imaginer que 2 véhicules équipés de la sorte aient 0 % de chances de se frapper même si le conducteur d'en arrière fait tout pour coller l'autre.

Bien sûr, des technologies comme EyeSight de Subaru, CitySafety de Volvo et CitySafe de Mazda prouvent que nous ne sommes pas loin d'un tel scénario, mais elles exigent encore une certaine intervention humaine. Des avertissements se déclenchent, les freins s'actionnent légèrement et des lumières s'allument ou clignotent, mais les conducteurs doivent quand même réagir en conséquence et s'assurer de garder une distance assez sécuritaire à la base.

Clairement, les humains sont incapables de maintenir à eux seuls un bon écart entre leur véhicule et celui d'en avant. Résultat? De lourds accidents partout sur la planète. En ce qui me concerne, si je ne peux pas voir vos phares dans mon rétroviseur, vous pouvez être certain que je vais ralentir, effectuer des arrêts complets et excessivement longs, puis peut-être même donner un petit coup sur la pédale de frein de temps en temps pour vous tenir loin de moi.

Coller un autre automobiliste n'est qu'une des nombreuses facettes de la rage au volant. Alors que les constructeurs automobiles intègrent de plus en plus de gadgets pour nous permettre de rester branchés et divertis sur la route, je pense qu'ils devraient aussi travailler à réduire la colère de certains. Leurs véhicules pourraient calmer des conducteurs enragés en rendant impossibles les accrochages et collisions par derrière.

Voilà de la matière à réflexion. Et s'il -vous -plaît, gardez vos distances, d'accord?