Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La bible de la F1 selon Gérard Crombac

La bible de la F1 selon Gérard Crombac

Par ,

« En première ligne, mes 578 Grands Prix de Formule 1 »
Par Gérard Crombac
Éditions Anthèse

Quel amateur sérieux de course automobile ne connaît pas Gérard Crombac? Le père du magazine français Sport-Auto, coiffé de sa légendaire casquette à carreaux et fumant la pipe, a été. Un témoin privilégié des grands moments du sport automobile. Il était tellement connu qu'on le voit illustré dans plusieurs albums de Michel Vaillant!

Avec 578 Grands Prix couverts, celui que les Britanniques appelaient affectueusement « Jabby » était une archive ambulante. Ses textes dégagent un vécu et possèdent un style inimitable auquel nul journaliste contemporain ne peut prétendre.

Avant de nous quitter en 2005, Crombac a rédigé une véritable bible de 440 pages, de grand format, bourrée de photos inédites et de propos fascinants. Titré « En première ligne, mes 578 Grands Prix de Formule 1 », ce livre ne raconte pas la vie du journaliste, mais est plutôt un recueil historique de chroniques du sport automobile international.

Ce qui rend le livre fascinant est que Crombac était beaucoup plus qu'un journaliste. Il a partagé un appartement à Paris avec Jim Clark, a été un proche du génial Colin Chapman de Lotus, a été organisateur d'événements, attaché de presse, et même membre de l'équipe de rédaction des règlements technique de plusieurs championnats.

Dans le livre, Crombac relate ses souvenirs avec les pilotes, directeurs d'équipe, politiciens, des Grands Prix et des bolides. On y apprend des détails croustillants sur les dessous des grandes affaires qui ont secoué ce sport complexe. Les anecdotes se succèdent à un rythme fou. En voici quelques-unes :

À propos de la flambée des budgets en F1 : « Ken Tyrrell élabora sa première voiture avec une équipe de 19 personnes pour 22500 £ (soit un peu moins de 60 000 $ canadiens) ».

Sur Frank Williams : « À ses débuts, Frank Williams a fait toutes sortes de jobs, mécanicien, chauffeur et même vendeur de soupes Campbell dans le but d'acheter des voitures de course ».

Sur René Arnoux : « Chez Martini, René n'était pas heureux. "La direction est terriblement dure dans les virages". À cela, on lui a répondu "C'est la F1, mon p'tit gars, il faut te muscler!" Mais Tico Martini fit faire un test de torsion au châssis, et s'aperçut qu'il se tordait tellement en appui qu'il coinçait la crémaillère ».

Et sur la ville de Montréal : « Les gens sont gentils, l'ambiance est conviviale et dans les restaurants en juin, un homard coûte moins cher qu'un steak! »

En résumé, un bouquin remarquable que les véritables passionnés de F1 dévoreront.

Pour commander : www.anthese.fr
Prix de vente : 75 euros