Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La chaleur, votre auto et vous

La chaleur, votre auto et vous

Par ,

Non, mais quelle vague de chaleur! Pendant que nous nous déplaçons de la maison au travail ou d’un centre commercial à un autre en quête d’endroits frais, nos véhicules souffrent. Pas physiquement bien sûr, mais il faut beaucoup d’énergie pour refroidir un habitacle. Et quel est le sous-produit de la consommation d’énergie? De la chaleur! Jumelez la chaleur de votre moteur à celle de l’extérieur qui se situe aux alentours de 40°C, et vous obtenez une recette à problèmes potentiels.

Photo: Matthieu Lambert/Auto123.com

Évidemment, c’est encore pire si votre véhicule a de l’âge. Commençons par la batterie et le système de recharge. Alimenter le climatiseur et le dégivreur arrière lorsqu’il fait 32 degrés et qu’il pleut impose tout un fardeau non seulement à la batterie mais aussi à l’alternateur. Si le système de recharge a perdu des forces et la batterie n’est plus jeune, jeune, une heure d’abus pareil leur fera assurément rendre l’âme. Un truc : pensez à vérifier l’état de ces composantes  à tous les deux vidanges d’huile.

Voyons ensuite le liquide de refroidissement et les autres fluides du véhicule. En général, ils se dégradent avec le temps, perdant leurs propriétés initiales de lubrification et d’échange thermique. Le liquide de refroidissement joue un rôle clé pour garder le moteur à une température de fonctionnement sécuritaire. S’il est périmé ou contaminé, vous vivrez l’enfer advenant l’arrêt du ventilateur. L’huile à moteur et celle des freins sont deux autres liquides que vous ne devriez pas négliger. De nombreuses impuretés ou une faible quantité dans le réservoir doivent sonner l’alarme. Pour ce qui est des freins, on recommande une vidange aux deux ou trois ans.

Les gens se demandent souvent : est-il plus économique de faire fonctionner le climatiseur ou de rouler avec les vitres baissées? Si vous conduisez en ville, la première option vous fera brûler davantage de carburant, alors baissez vos vitres. Par contre, sur l’autoroute, l’effet de traînée (résistance) qu’engendrent les vitres ouvertes augmentera la consommation; à ce moment, mieux vaut se fier à l’air climatisé.

Si vous rencontrez un problème, par exemple une surchauffe du moteur, ne jouez pas au mécanicien. Oui, vous pouvez ouvrir le capot, mais ne touchez PAS aux pièces. Vous vous brûlerez les doigts à coup sûr, en particulier si vous touchez le bouchon du radiateur.

Enfin, pour l’amour de Dieu, ne laissez jamais, sous aucun prétexte, un enfant ou animal dans votre voiture par une chaude journée, et ce, pas même pendant une seconde — peu importe si les vitres sont baissées! Autre conseil : amenez toujours une bouteille d’eau en cas de besoin.

Une vague de canicule exige autant de prudence et de préparation qu’une tempête de neige. Ne sous-estimez pas la chaleur, soyez prêts!

Photo: Thinkstock