Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La conduite hivernale - troisième partie

La conduite hivernale - troisième partie

Par ,

La conduite hivernale - deuxième partie27 déc. 2006
La conduite hivernale - première partie23 déc. 2006

Tout en douceur
En conduite hivernale, tous vos gestes et vos mouvements doivent se faire en grande douceur. Si vous brusquez les freins ou le volant, vous vous
retrouverez rapidement en difficulté et, trop souvent, dans le décor. Gardez vos distances, car vous avez besoin de plus d'espace pour freiner et pour déplacer votre véhicule sur une chaussée enneigée.

Au volant, lors d'un changement de voie ou en virage, vous devez effectuer vos mouvements en douceur. Vous devez les anticiper pour prévenir les gestes brusques. N'oubliez pas de bien signaler vos intentions.

Vision et anticipation
Votre vision est le secret d'une conduite adroite et sûre. Là où vous regardez, là ira votre véhicule. Faites marcher vos yeux. Trouvez vos obstacles : devant, derrière et sur les côtés. Identifiez toujours un trou de sortie ou d'évitement. Regardez fréquemment dans vos rétroviseurs une
fraction de seconde toutes les 10 à 15 secondes. Assurez-vous de ne pas voir votre voiture dans les rétroviseurs latéraux : vous augmentez ainsi votre champ de vision et vous diminuez les angles morts.

En virage, regardez où vous voulez aller : cessez de fixer les points près de votre voiture, regardez loin. Expérimentez cela dans une sortie d'autoroute et vous réaliserez que vous cessez de faire des corrections avec le volant. Vos mains garderont la même position pendant toute la sortie ou presque. Vous gardez un meilleur contrôle de votre voiture.

Évitement
Si une voiture freine brusquement devant vous, identifiez rapidement un point de sortie pour l'éviter; regardez là où vous voulez aller et vous verrez que vos bras suivront le mouvement et dirigeront le volant vers cet endroit. Si vous avez gardé vos distances, vous aurez mis toutes les chances de votre côté. Freinez toujours en ligne droite, donc avant d'entrer dans un virage. Si vous freinez dans un virage, vous provoquez un transfert de poids qui diminue grandement la capacité de virage de votre voiture.

Dérapage
Si l'avant se dérobe, votre voiture sous-vire : s'il s'agit d'une traction, levez le pied de l'accélérateur pour permettre aux roues avant de ralentir et de
(Photo: Ford)
reprendre leur adhérence. Dans le cas d'une propulsion ou d'une transmission intégrale, levez légèrement le pied et corrigez du volant vers le point où vous voulez aller. Si c'est l'arrière qui dérape, votre voiture fait du survirage. Levez légèrement le pied de l'accélérateur et corrigez du volant dans le sens contraire du dérapage pour ramener la voiture en ligne droite. En effectuant ces manoeuvres, si vous brusquez le geste, vous accentuerez le dérapage initial ou sa correction.