Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

LA FIN DU VINYLE CHEZ CADILLAC

LA FIN DU VINYLE CHEZ CADILLAC

Par ,

La direction de la division Cadillac tente de convaincre ses concessionnaires, on parle presque exclusivement de ceux situés aux États-Unis, de cesser de vendre des modèles avec un toit en vinyle.

Ce n'est pas que cet accessoire ne soit pas en demande, bien au contraire. En fait, c'est une question d'image. Cadillac désire convaincre une nouvelle génération de jeunes acheteurs. Ceux-ci sont traditionnellement intéressés aux voitures importées qui jouissent d'une réputation de raffinement technologique en plus de performances élevées. Aux yeux de ces jeunes clients, une voiture avec un toit en vinyle est un gros salon sur roues faisant partie de la gamme de voitures " gros bateaux " dont Detroit était si fier il y a de cela quelques années.

Cet accessoire est loin de contribuer à améliorer l'image d'une marque. Il ne sert à rien à Cadillac de faire l'effort de participer aux 24 heures du Mans si les concessionnaires se contentent d'installer des toits en vinyle, des écussons plaqués or et des enjoliveurs imitant les roues à rayons.

Mais puisque la vente de ces « bébelles » permet de faire plus d'argent, on en est à développer chez Cadillac une nouvelle brochette d'accessoires qui devraient permettre aux concessionnaires de faire davantage de profits et à la division de rehausser son image. Reste à savoir ce que vont en dire les amateurs de ces toits « landau », de ces fenêtres opéras et de toute la panoplie des accessoires inutiles qui ont pour effet de détruire les efforts des stylistes.