Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La MotoGP sans électronique?

La MotoGP sans électronique?

Par ,

Le coloré pilote italien de MotoGP, Valentino Rossi, a fait une sortie fort remarquée la semaine passée contre l'utilisation de plus en plus développée des aides électroniques au pilotage en MotoGP, ce qui n'est pas sans rappeler le débat qui a soulevé bien des passions en Formule 1.

Le multiple champion du monde et pilote Yamaha a déclaré que ces aides électroniques, dont le fameux TC (Traction Control, la gestion électronique de la traction), rendaient la conduite des motos trop facile et qu'ils nivelaient le plateau en permettant à des pilotes moins « talentueux » de pouvoir rouler aussi vite que les meilleurs. Rossi croit fermement qu'il faudra légiférer dans ce domaine et carrément bannir, entre autres, la gestion électronique de la traction.

Rossi a reçu un appui fort important en la personne du grand patron de l'organisation de la série MotoGP, Carmelo Ezpeleta, qui a déclaré être en faveur de l'adoption de la règle de la centrale de gestion électronique standardisée pour toutes les écuries, comme on le verra en F1 en 2008. L'imposition d'une telle centrale standardisée pourrait mettre fin au développement anarchique des systèmes électroniques.

Il semble que Ezpeleta soit sous pression et qu'il doive agir pour redonner aux courses la compétitivité que les amateurs et, surtout que les chaînes de télé, demandent. D'ailleurs, les statistiques le prouvent. L'écart moyen entre le vainqueur d'une épreuve et ses poursuivants était de 2,3 secondes en 2006. Cet écart a grimpé à 5,5 secondes l'an dernier.