Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La pollution sonore, vous connaissez? (Partie 2)

La pollution sonore, vous connaissez? (Partie 2)

Par ,

La semaine dernière, je vous ai parlé de mon aversion pour les chaînes audio super puissantes; cette semaine, analysons d’un peu plus près ce culte (parce que c’en est un) du bruit, ses effets et ses conséquences tant physiques que légales.

Petit rappel à propos des décibels
Le Petit Larousse définit un décibel (dB) comme étant une « unité de niveau sonore exprimant la puissance avec laquelle une source émet un son ». Plus le nombre de décibels est élevé, plus le risque de lésions est important. Le seuil de la douleur se situe à 120 db, le niveau sonore d’une discothèque, juste en dessous à 110 db et celui d’une rue calme à 50 db. (Source : Psychoacoustique, de Marie-Claire Boete, Édition Inserm.)

Une seule fois suffit

Un mythe selon lequel il faut être exposé régulièrement à un bruit intense pour souffrir de lésions de l’oreille est faux. Ces conséquences - surdité de partielle à totale, acouphènes, hyperacousie - peuvent survenir de façon brutale et après une seule exposition à un bruit fort.

De plus, l’alcool et la fatigue, entre autres, inhibent notre sensibilité au bruit; ainsi, le risque de lésions s’en trouve augmenté, car on aura tendance à lever le volume plus qu’à l’habitude avant de ressentir de la douleur. De même, si une personne écoute de la musique de façon régulière à plus de la moitié du volume maximal, elle s’expose à des lésions permanentes.

Oui mais il s’agit de MA santé et de MON ouïe!

Soit. Si certains tiennent à devenir durs de la feuille, c’est leur problème. Mais comme je le mentionnais la semaine dernière, cela ne leur donne pas le droit de pourrir la vie des autres. Des lois sont en place pour contrer ces nuisances sonores dans différentes municipalités :

2. Le bruit dont le niveau de pression acoustique est supérieur au maximum fixé par ordonnance ou celui qui est spécifiquement prohibé par le présent règlement constitue une nuisance et est interdit comme étant contraire à la paix et à l'ordre publics.

4. Le détenteur d'un véhicule automobile qui émet un bruit d'un niveau de pression acoustique supérieur au maximum fixé par ordonnance contrevient au présent règlement.

SECTION V
DISPOSITIONS PÉNALES
21. Quiconque contrevient au présent règlement commet une infraction et est passible :

1º pour une première infraction, d'une amende de 100 $ à 300 $;
2º pour une première récidive, d'une amende de 300 $ à 500 $;
3º pour toute récidive additionnelle, d'une amende de 500 $ à 1 000 $.

(Source : ville.montreal.qc.ca)

Des concours pour savoir qui fait le plus de bruit!
En faisant cette recherche, je suis tombée des nues en découvrant que certains adeptes montaient des systèmes audio complètement démentiels. Des exemples?
  • Une Scion xB équipée d’un caisson d’extrêmes-graves de 38 cm, 8 amplificateurs et 24 batteries;
  • Un Ford F-250 doté de 12 caissons d’extrêmes-graves, de 48 amplificateurs et de 72 batteries, pour une puissance démesurée de 72 000 W!
Ces véhicules n’ont d’autre choix que d’avoir un vitrage blindé et des portes boulonnées pour subir la pression engendrée par cet équipement. Certes, vous me direz que ce sont des véhicules de compétition, mais je trouve ce genre de concours aussi absurde que ceux où l’on doit engloutir le plus de hot-dogs en 3 minutes… à cette exception près que les mangeurs sont moins bruyants!

Conclusion

Quels que soient les choix de certains, il importe de garder à l’esprit que des lois existent contre ceux qui mettront le volume « dans le tapis », et qu’ils risquent non seulement d’y laisser une partie de leur portefeuille, mais beaucoup plus grave, une partie de leur audition.

Bonne écoute!

Source: rqcb.ca

SEMA 2009
Photo: Philippe Champoux