Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Série 1 de BMW ne viendra pas

La Série 1 de BMW ne viendra pas

Par ,

La Série 1 de BMW ne viendra pas

Les plans de BMW de nous emmener son modèle d'entrée de gamme, la Série 1, semblent être compromis du moins, dans un avenir rapproché.

Les exécutifs de la firme basée à Munich affirment maintenant que la Série 1 ne mettra probablement pas les pieds en sol américain avant 2007, si jamais elle vient.

Kevin Marcotte, de BMW Canada, dit que le distributeur basé à Whitby est " présentement en train d'examiner les options reliées à la Série 1 pour le marché canadien, aucune décision n'ayant encore été prise concernant le Canada. "

Marcotte a d'ailleurs souligné le fait que le " portfolio de produits canadiens n'est pas relié aux offres américaines. " On a qu'à penser à la 320i par exemple. Ceci suggère qu'il serait possible que la décision concernant le Canada ne soit pas directement liée à ce qui se passe au sud de la frontière.

Les observateurs Canadiens, Américains et Allemands mettent le blâme de la situation sur le taux de change entre l'Euro et les dollars américain et canadien, lesquels ont beaucoup fluctué depuis que la décision a été prise, il y a de ça quelques années de construire la Série 1.

Alors qu'il aurait pu être possible de tirer profit de la vente d'un tel véhicule à moins de 30 000$ en 2000 et 2001, ce n'est certainement plus le cas en 2004, et cette situation ne montre aucun signe de changement. La compagnie se sent donc un peu décontenancer, mais ceci devrait se terminer à la fin de 2005, date à laquelle est prévue l'arrivée de la Série 1.

En plus de tout ça, BMW avait pensé à l'avènement d'une version à hayon de la 1 comme premier modèle en sol américain, mais ce genre de voiture n'a pas la cote auprès des Yankees, comme on a pu le constater avec la version coupé de la Classe C de Mercedes-Benz.

Certains ont aussi manifesté quelques réserves quant à la percer du marché américain par un véhicule si petit (le modèle à hayon est 240 cm moins long que la Série 3 dont il découle) et peu cher provenant d'un manufacturier de voitures de luxe.

Mais un tel véhicule aurait sa place au Canada, puisque les consommateurs d'ici ont été plus accueillants envers les Classe C coupé, les " hatchbacks ", et les versions d'entrée de gamme de certaines voitures de luxe. Le succès d'une paire de véhicules uniquement réservés au marché canadien, la Mercedes-Benz Classe C et la Acura EL, en est la preuve.

Il n'y a pas si longtemps, il aurait été impossible pour un importateur canadien de mettre la main sur un modèle qui n'allait pas aussi vers les États-Unis. Dernièrement, par contre, la dynamique semble avoir changé, puisque les véhicules uniques au Canada sont tendances ces temps-ci. On a qu'à penser aux fourgonnettes de format moyen à empattement court de GM, au Nissan X-Trail, au " deux-places " Smart de Mercedes et à quelques autres.