Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La smart fortwo électrique rechargée pour les États-Unis et le Canada

La smart fortwo électrique rechargée pour les États-Unis et le Canada

Ne manquez pas nos premières impressions cette semaine sur Auto123.com! Par ,

Tel que rapporté par smart

New York – À la suite de son lancement réussi en Europe, la nouvelle smart fortwo électrique débarquera sur les routes de l’Amérique du Nord dès l’automne. Cette voiture écolo innovatrice est fabriquée depuis novembre 2009 et, en raison de la forte demande initiale, le volume de production a augmenté de 1000 à 1500 unités.

La seconde génération de la smart fortwo électrique est munie d’une batterie au Lithium-ion hautement efficace et habilement dissimulée entre les essieux, ce qui ne compromet nullement l’espace intérieur offert par l’intelligente citadine à deux places. Un moteur électrique de 30 kilowatts, monté à l’arrière, contribue à fournir de très bonnes accélérations et un haut degré d’agilité sur la route, grâce à son couple de 120 newtons-mètre (88,5 livres-pied) disponible instantanément.

La recharge de la batterie s’effectue via n’importe quelle prise de courant ordinaire, une pleine charge offrant une autonomie d’environ 135 kilomètres – idéal pour un usage urbain, d’autant plus que la motorisation électrique de cette smart émet une quantité nulle de CO2.

Les premiers exemplaires de la nouvelle smart fortwo électrique ont été livrés à des clients de Berlin à la fin de 2009. À présent, d’autres villes d’Europe tomberont sous le charme de la petite championne de l’économie, sans parler des marchés nord-américain et asiatique. En fait, à partir de 2012, la voiture sera disponible dans près d’une quarantaine de marchés à travers le monde.

Photo: Mercedes-Benz

Motorisation puissante
Le moteur électrique à aimant de 30 kilowatts, monté à l’arrière de la nouvelle smart fortwo électrique, réagit directement et sans délai en vertu de son couple de 120 newtons-mètre (88,5 livres-pied) accessible sur-le-champ. Il en résulte une force de décollage surprenante, comme en fait foi le chrono de 6,5 secondes au sprint 0-60 km/h. C’est aussi rapide que la version régulière à essence, qu’elle devance facilement lors des premiers tours de roues.

Après une année d’essai au volant de la smart fortwo électrique de première génération sur les routes de Grande-Bretagne, l’un des participants au programme d’évaluation à grande échelle a d’ailleurs déclaré : «On peut battre n’importe quelle voiture à un feu rouge.» Précisons que la vitesse maximale de la smart fortwo électrique a été délibérément restreinte à 100 km/h, ce qui convient tout à fait à la conduite en ville.

Grâce à la fougue inhérente au moteur électrique, un seul rapport (fixe) de transmission est requis. Pas besoin, alors, de manipuler un levier de vitesses, ce qui représente un gros avantage dans la circulation dense. Pour faire marche arrière, le moteur inverse son sens de rotation.

«Fantastique et facile à conduire; on embarque, on démarre et, hop!, c’est parti!» Voilà un commentaire qui résume bien les impressions des fréquents utilisateurs de la smart fortwo électrique à Londres.

La seconde génération de la smart fortwo électrique est alimentée par une batterie au Lithium-ion de 16,5 kilowatts/heure mise au point par Tesla Motors Inc. Facile à recharger, elle permet, une fois pleine, de s’amuser au volant sur près de 135 kilomètres. Pareille autonomie convient amplement aux citadins si l’on se fie aux études qui révèlent qu’un véhicule parcourt en moyenne de 30 à 40 kilomètres par jour dans les villes et grands centres. Une distance aussi courte exige une recharge d’à peine trois heures. À une vitesse moyenne de 25-30 kilomètres/heure (la normale en circulation urbaine), la smart fortwo électrique peut rouler sans arrêt pendant presque cinq heures avant de devoir être rechargée. À noter que la batterie se rechargera complètement si l’utilisateur laisse la voiture branchée toute la nuit.