Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La toute prochaine berline de Bentley viendra secouer le marché du haut de gamme

La toute prochaine berline de Bentley viendra secouer le marché du haut de gamme

Bentley assemblera possiblement la majorité de sa nouvelle création dans l'usine Volkswagen de Dresden, en Allemagne Par ,

Bentley assemblera possiblement la majorité de sa nouvelle création dans l'usine Volkswagen de Dresden, en Allemagne

Volkswagen a peut-être de la difficulté à différencier ses marques VW et Audi - la Phaeton et la A8 rivalisent dans le segment des berlines de luxe, pendant que le Touareg accueillera le Q7 dans le rang des VUS - mais une chose est sûre : la division de prestige, en l'occurrence Bentley, a un agenda précis sur la façon de devenir le meilleur vendeur au monde dans le marché "ultra-premium". Du moins, c'est le raisonnement auquel on en vient en voyant les résultats de ventes initiales du coupé Continental GT.

Pourquoi cette voiture a-t-elle aussi bien réussi à attirer les très riches consommateurs? Il semble qu'en la regardant de près, ces acheteurs ont compris que le prix de 224 990 $ de la nouvelle GT est le plus abordable qu'ils ne pourront jamais avoir pour une Bentley. Mais il ne faut pas croire que Bentley a essayé de concocter une recette qui soit autre chose que la meilleure possible. En effet, la Continental GT a repris à peu près tout ce qui avait fait de l'ancienne Continental une voiture merveilleuse pour la route et, tout en améliorant ces éléments, a laissé derrière elle environ la moitié du prix.

Tels sont les avantages d'être la propriété du cinquième plus grand constructeur de la planète, un qui a investi massivement dans les plus hauts échelons du marché de l'automobile - les flamboyantes Lamborghini et Bugatti sont aussi détenues par Volkswagen. Or, Bentley n'a pas cherché à copier l'Italienne ou la Française au moment de développer la Continental GT. Au lieu de cela, on s'est inspiré d'un produit Volkswagen. Non pas la Golf, la Jetta ou la Passat; non, la nouvelle Bentley partage plutôt la plupart de son mode d'entraînement et de son architecture de châssis avec la riche berline Phaeton. Il s'agit là d'un grand pas en avant puisque la vieille Continental avait bien besoin d'être modernisée, même s'il faut reconnaître qu'elle était équipée d'une plate-forme très convaincante.

Si plusieurs attendent toujours des nouvelles concernant une version cabriolet du GT en remplacement de la Azure, il apparaît plus probable que Bentley s'efforce d'abord de produire une berline quatre portes. Là où ça devient intéressant, c'est que le modèle que certains appellent "Baby Bentley" risque de ne pas être fabriqué à l'usine anglaise légendaire de Crewe. Les dirigeants ont annoncé cette semaine qu'ils envisageaient la production à Dresden, en Allemagne, où Volkswagen assemble déjà une Phaeton qui tarde énormément à se vendre.