Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La vitesse ne tue pas, mais la mauvaise conduite, si

La vitesse ne tue pas, mais la mauvaise conduite, si

À bas l'incompétence au volant! Par ,

Chez nous, les nouveaux conducteurs se font disputer dès qu'ils dépassent la limite de vitesse permise. Supposément, enfreindre la loi, ne serait-ce que de 10 km/h, peut avoir des conséquences tragiques. 

D'un autre côté, lors de mon récent périple en Allemagne, je me suis surprise à rouler à 195 km/h en toute légalité dans une section de l'autobahn près de Munich. J'ai même atteint 215 km/h à un certain moment! Or, je n'ai mis personne en danger et je n'ai pas collé le derrière de qui que ce soit. D'ailleurs, on m'a même dépassée à quelques reprises.

Comment se fait-il alors que je me fasse arrêter par la police au Canada si je file à seulement 125 km/h sur l'autoroute? Pourquoi les automobilistes que je dépasse me regardent-ils d'un air aussi scandalisé? 

Encore une fois, je réalise que le problème est le manque de compétences et de jugement des conducteurs d'ici. Nous ne faisons pas preuve de bonnes manières sur la route et nous ne sommes pas suffisamment formés avant d'obtenir notre permis. Trop de conducteurs n'ont aucune idée de ce qu'ils font et représentent un danger pour les autres. 

Tant et aussi longtemps que nous n'aurons pas des écoles de conduite et des formations aussi complètes et rigoureuses qu'en Allemagne, que nous ne serons pas soumis à d'autres examens au fil des ans (pour certains permis) et que le gouvernement ne rendra pas ce privilège (conduire n'est pas un droit!) plus dispendieux, il n'y a aucune chance que les limites de vitesse augmentent chez nous, encore moins qu'elles soient éliminées comme c'est parfois le cas sur l'autobahn. 

Dans un sens, je m'en réjouis. C'est une chose de rouler à 215 km/h en banlieue de Munich; ce serait pas mal plus terrifiant et dangereux de le faire à Montréal ou à Toronto. Pas à cause de moi, mais plutôt des autres conducteurs qui m'entourent.

Vous avez sûrement déjà entendu l'adage : « Guns don’t kill people, people kill people ». Eh bien, de la même manière, ce n'est pas la vitesse qui tue, mais bien les mauvais conducteurs. Oui, je sais, même un pilote de course très chevronné peut mourir dans une collision à haute vitesse, comme l'histoire nous l'a malheureusement prouvé, mais il est moins probable que la vitesse soit en cause lorsqu'une personne a été bien formée et qu'elle possède les aptitudes nécessaires pour gérer cette vitesse.

L'autobahn fait certes rêver, surtout quand je me trouve devant un panneau qui indique un maximum de 100 km/h, mais ça doit rester un rêve. Le jour où on enlèvera les limites de vitesse sur notre continent, je vais me mettre à utiliser le transport en commun jusqu'à ce que l'ensemble des conducteurs devienne adéquatement qualifié.