Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

La Volkswagen Golf24 2011 aux 24 Heures du Nürburgring

La Volkswagen Golf24 2011 aux 24 Heures du Nürburgring

Volks se lance en course automobile Par ,

J'ai voyagé en Allemagne en juin, où j'ai eu l'occasion de faire bien des choses, comme conduire l'alléchante Volkswagen GTI 35e anniversaire. Je l'ai adorée, surtout en fonçant à toute allure sur l'Autobahn. Ce faisant, je ne pouvais m'empêcher de m'imaginer au volant d'une machine prête pour la course, dérivée de celle-ci, sur une piste comme le Nürburgring.



Le lendemain de mon essai, j'étais confortablement installé au-dessus des paddocks dans le Volkswagen Lounge, avec vue sur le premier droit du célèbre Ring et des voitures de course endiablées, dont la Golf24. Ce week-end-là, j'ai été témoin de l'histoire en devenir.

Cette Golf24 très spéciale coïncide avec l'arrivée de la GTI Édition 35 mentionnée plus tôt. Volkswagen a correctement estimé que les 24 Heures du Nürburging profitent d'une incroyable popularité partout au monde, et, avouons-le, constitue un des défis les plus éprouvants en sport automobile. Y a-t-il meilleure place pour exhiber son savoir-faire?

La dernière participation de Volkswagen à l'événement remonte à 2007, quand l'écurie a inscrit une GTI à traction de 300 ch qui s'est classée 8e. Cette fois-ci, 300 chevaux ne suffiraient simplement pas. Volkswagen a donc mis moins de quatre mois pour pondre une voiture de course digne de l'épreuve, et le constructeur a créé quelque chose d'impressionnant, c'est le moins qu'on puisse dire.

Conçue et fabriquée spécialement pour le 24 Heures du Nürburgring, la Golf24 recèle un 5-cylindres turbo de 2,5 litres amélioré du Groupe Volkswagen. Méticuleusement réalisé et peaufiné, le moulin livre 440 ch et 398 pi-lb de couple. La puissance est prise en charge par une boîte séquentielle à six rapports avec palettes au volant, un embrayage à trois plaques en carbone et une transmission intégrale permanente.

La voiture peut bondir de 0 à 100 km/h en 3,8 courtes secondes grâce à un poids plume de 1 250 kg. La suspension ZF Sachs entièrement indépendante s'agence avec des jantes en alliage léger BBS 18 x12 enveloppées de pneus Dunlop 300/680-18.

Photo: Mathieu St-Pierre/Auto123.com