Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Volkswagen Golf R 2011 : premières impressions

Volkswagen Golf R 2011 : premières impressions

Un chien de garde en tenue de soirée Par ,

Étant donné qu'on nous la vante comme la plus puissante compacte jamais produite par Volkswagen, j'étais ravi de pouvoir tester la sublime Volkswagen Golf R 2011 lors des fameuses journées d'essai de l'International Motor Press Association (IMPA), en octobre. En fait, je croyais devoir me battre avec mon collègue Mathieu St-Pierre pour obtenir les clés en premier, mais il a abandonné quand ses yeux ont croisé la nouvelle Beetle Turbo!

Volkswagen Golf R 2011 vue 3/4 avant
Il s'agit possiblement de la meilleure voiture sport de série capable de passer incognito. (Photo: Mathieu St-Pierre/Auto123.com)

Nous sommes tous deux des maniaques de Volkswagen. Mathieu, plus jeune que moi, se tourne habituellement vers les Golf et Jetta; de mon côté, je ne peux résister à une Volks classique à moteur arrière. Dans ce cas-ci, le contraire s'est produit : il a opté pour la toute dernière réincarnation de l'une de mes premières voitures (une Beetle 1966), alors que j'ai mis la main sur ce qu'il considère sans doute comme la Golf ultime.

Vue de loin, la R ressemble franchement à une Golf trois-portes ordinaire. Toutefois, en l'étudiant de plus près, elle s'est transformée sous mes yeux. Affichant un look beaucoup plus agressif, cette édition haute performance de la Golf comporte d'énormes prises d'air inférieures, une calandre au fini noir lustré, des feux de jour à DEL et des phares au xénon. Ajoutez à cela d'élégantes roues en alliage de 18 pouces, une carrosserie abaissée d'un demi-pouce, de meilleurs freins, des seuils de portes élargis ainsi qu'un diffuseur arrière tout noir assorti de deux mégas embouts d'échappement, et la personnalité de la Golf R ne fait aucun doute.

À l'intérieur, j'ai souri en découvrant le volant sport gainé de cuir dont la base plate évoque la course automobile. Idem pour les sièges aux appuis massifs. L'exemplaire que j'ai conduit bénéficiait également d'un groupe d'options incluant un toit ouvrant, un climatiseur automatique, un dispositif de démarrage sans clé et un système de navigation.

La preuve finale et irréfutable qu'il ne s'agit pas d'une simple citadine dotée de quelques petits extras se trouve sous le capot. Le quatre-cylindres turbocompressé de 2,0 L qui remplace le moteur VR6 de 3,2 L enchante les oreilles avec son grondement distinctif lorsqu'il tourne au ralenti; on ressent sa puissance sans se faire casser les tympans. L'Audi TTS emploie pratiquement la même mécanique, mais le son de la Volkswagen Golf R possède un cachet unique.

Volkswagen Golf R 2011 moteur
Le quatre-cylindres turbocompressé de 2,0 L enchante les oreilles avec son grondement distinctif lorsqu'il tourne au ralenti. (Photo: Mathieu St-Pierre/Auto123.com)