Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'AGRESSIVITÉ AU VOLANT : DES INDICES TROUBLANTS

Par ,

La compagnie Assur-Ligne a effectué une enquête récemment sur le phénomène de l'agressivité au volant et les données recueillies sont troublantes. En effet, le nombre d'automobilistes qui reconnaissent ce phénomène est plus important que l'an dernier.

Les résultats de ce sondage indiquent que 37 % des automobilistes montréalais interrogés ont déjà été victimes des enragés de la route, soit le taux le plus élevé parmi les différentes régions sondées. Ces mêmes répondants croient, dans une proportion de 81 %, que les autorités devraient adopter une position plus ferme à l'égard de ce phénomène.

Malgré tous, 79 % des gens affirment vouloir essayer d'ignorer l'agresseur de la route. Dans la catégorie de ceux qui passent aux actes, 63 % admettent exprimer des critiques verbales, 38 % klaxonnent pour exprimer leur colère tandis que 18 % posent des gestes obscènes. Il y en a qui passent aux actes puisque 10 % coupent la voie à l'autre véhicule, un taux deux fois plus élevé que dans les autres régions. Enfin, 2 % finissent par régler leur différend par une empoignade qui dégénère en bagarre.

Naturellement, c'est toujours l'autre qui a tort. D'ailleurs, 68 % des personnes qui ont répondu à l'enquête soutiennent que leur réaction a été provoquée par les mauvaises habitudes de conduite des autres conducteurs. Par exemple, quelqu'un change de voie devant vous sans indiquer clairement ses intentions et c'est l'explosion verbale accompagnée d'un geste éloquent du majeur. C'est un incident comme il s'en déroule des centaines chaque jour au Canada, mais c'est la première étape vers l'escalade de la violence sur nos routes.

Le meilleur moyen de faire face à ce phénomène dérangeant est de garder une attitude positive et de respecter le code de la route. C'est le conseil que donne Valérie Desrochers, le porte-parole en matière de sécurité chez Assur-Ligne. Cet assureur a d'ailleurs préparé deux documents pour éviter que les gens deviennent des enragés de la route et pour éviter de devenir une victime. Ces documents sont disponibles sans frais chez Assur-Ligne.

Curieusement, ce sont les automobilistes de la région de Montréal qui sont les moins sensibilisés à ce phénomène. Par exemple, seulement 77 % des automobilistes contactés ont déjà entendu parler de ce problème tandis que leurs homologues de l'Ontario et de Calgary sont informés de ce phénomène dans une proportion de 90 % et 94 %. Les conducteurs montréalais sont également moins agressifs que leurs homologues des autres grandes villes.

Parmi les neuf types de comportement agressifs inventoriés, ils ne devancent leurs vis-à-vis que dans une seule catégorie et c'est celle qui consiste à couper la voie. C'est déjà cela d'acquis. Malgré tout, cet inquiétant phénomène progresse partout dans le monde et ce serait imprudent de l'ignorer.