Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'appel de phares

L'appel de phares

Par ,

Sur le chemin du retour à la maison hier soir, je descendais la côte d’un boulevard achalandé menant à mon village. Dans la voie opposée, une Honda Odyssey clignotait frénétiquement ses phares, et cinq véhicules derrière elle, un vieux Chevrolet Blazer l’imitait.

Cela ne peut signifier qu’une chose : la police nous attend en bas de la côte.


Pas de souci, car je ne roule jamais au-dessus de la limite en ville, et dans mon coin de pays, je sais exactement où se cache la force constabulaire, et à quoi ressemble leur voiture fantôme. Une Chevrolet Impala bleue foncée avec des vitres teintées, ça peut passer inaperçu lorsqu’on est dans la lune derrière le volant.

Au moment où je croise la voiture de police, en souriant et en saluant de la main, je me demande si les deux conducteurs ayant fait leur appel de phares ont pris la bonne décision. Évidemment, ils veulent se montrer sympathiques envers les autres et leur éviter de pogner un ticket.

Toutefois, pourquoi devrait-on être si gentils envers ceux qui roulent trop vite? Je suis convaincu que ces derniers apprendraient leur leçon plus vite après avoir payé quelques contraventions que de se faire prévenir par les autres conducteurs.

Je ne voudrais surtout pas voir quelqu’un flasher ses lumières à une autre voiture dans ma rue : une limite de 30 km/h peut sembler lente, mais pas dans un quartier résidentiel avec des enfants qui jouent devant leurs maisons. Un excès de 20 km/h sur l’autoroute peut paraître banal et sans conséquence, mais peut s’avérer mortel sur les petites rues de quartier.

Alors s’il vous plaît, cessez de me clignoter vos phares : si je roule au-dessus de la limite permise et je me fais pincer par la police, je mériterai pleinement de payer une contravention pour excès de vitesse.