Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

J'accroche ma casquette

J'accroche ma casquette

Par ,

C’était en 1979. Âgé d’à peine 20 ans, je faisais mes débuts au département de police de Vancouver. Aujourd’hui, 33 ans plus tard, je prends ma retraite d’une carrière incroyable qui, à travers ses hauts et ses bas, m’en a appris beaucoup sur l’humanité.

Quelque part en chemin, je suis aussi devenu journaliste automobile – une chance d’oublier le temps de quelques essais routiers, les crimes et les méfaits auxquels je faisais face trop souvent.

Les gens fantastiques que j’ai rencontrés dans le journalisme m’ont aidé plus que tout. Ces collègues « civils » dont j’ai fait la connaissance, en plus de m’initier à leur monde, m’ont permis de garder les deux pieds sur terre.

Je n’ai plus le droit, pour me présenter, de montrer mon insigne et de dire : « Police! », même si au fond de moi je sais que rien n’a changé, et que rien ne changera jamais. À travers les différents postes que j’ai occupés, j’ai appris à devenir plus qu’un officier. Je suis devenu un citoyen.

Ford Police Interceptor vue côté gauche
Ford Police Interceptor (Photo: Ford)

Le destin a voulu qu’après avoir été policier, on me confie la responsabilité de tous les véhicules du département : 599 voitures, motos, bateaux, quatre-roues, camions, remorques. La tâche est lourde.

Vingt-sept personnes en tout ont cette charge de répondre, à toute heure du jour et de la nuit, aux nécessités des officiers qui, sur le terrain, ont cruellement besoin de l’aide de leurs véhicules. Ces travailleurs sont les metteurs en scène de la police, les héros négligés.

Malgré le travail et l’attention que cela demandera de ma part, je compte fermement continuer à écrire : à propos des voitures et des camions que j’essaierai, mais aussi des défis que j’aurai à relever dans mon nouveau quotidien.

L’idée de devoir me retrousser les manches me plaît. Une des premières difficultés que j’aurai à affronter sera de trouver avec mes collègues un modèle pour remplacer la défunte Ford Crown Victoria – qui a tant fait pour les policiers.

Il ne suffira pas, pour régler la question, de décapsuler une bière et de débattre avec mes potes. Le contrat officiel pour le fabricant choisi sera d’une importance capitale. En tant que représentant de l’ordre public, je sus tenu de suivre un processus particulier, de la façon la plus transparente possible.

Cette semaine, il est aussi question de faire l’achat de deux « Gators » aux spécifications militaires, que la police se servirait en cas de manifestations intempestives. Les événements de l’an passé nous ont appris que les véhicules plus conventionnels utilisés présentement sont trop maladroits pour manœuvrer dans la liesse populaire.

Plus que jamais, il faut tenir compte de l’environnement dans notre prise de décisions. C’est pourquoi nous avons équipé quelques-unes de nos autopatrouilles de dispositifs « stop & go », qui coupent automatiquement le moteur à l’arrêt, ce qui nous permettrait de réduire notre émission de gaz à effet de serre.

La technologie hybride, utilisée dans plusieurs de nos véhicules auxiliaires, a déjà permis de réduire grandement notre consommation d’essence.

Comme vous pouvez donc le constater, j’aurai beaucoup à faire et beaucoup à raconter dans mes nouvelles fonctions. Ne vous inquiétez pas chers lecteurs – et chères lectrices –, vous serez scrupuleusement tenus au courant des développements dans mes dossiers.