Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Las Vegas, me voici!

Un trop-plein de sensations sous le soleil écrasant du désert Par ,

Alors que je me préparais à atterrir au milieu de ce que je croyais être un désert aride, Las Vegas est soudainement apparue dans mon hublot. Des pâtés de maisons propres, chic et parfaitement aménagés, avec des cercles, triangles et carrés verts entrecoupés de filets bruns et encadrés par des bandes noires, m'ont accueilli avec le grand sourire. En approchant la piste, j'ai aperçu la fameuse « Strip » à l'horizon – d'abord le Luxor, ensuite le MGM Grand, puis la Tour Eiffel. Exactement comme dans les films!

Je viens de passer cinq heures à errer le long de l'artère, à visiter brièvement les casinos et à arpenter les boutiques. J'ai vu plus de femmes nues sur des cartes d'affaires, des panneaux publicitaires et des affiches que j'en verrai pendant le reste de ma vie. En outre, j'imagine que boire dans les rues de Vegas est légal puisque tout le monde semblait avoir un cocktail ou une bière à la main.


Dans cette capitale du jeu et du matérialisme, j'ai vraiment l'impression de marcher sur un plateau de tournage. Tout est fabriqué et pensé pour le divertissement; impossible de s'y sentir chez soi. Enfin, si je devais habiter ici, j'irais m'établir loin dans les canyons, avec une décapotable et un dune buggy dans mon entrée.

Partout où l'on se tourne, quelque chose d'extravagant vient éblouir nos yeux, remplir nos oreilles ou même chatouiller notre nez. Quand ce ne sont pas les vendeurs et artistes de rue (un Stormtrooper accompagné de R2D2 a fait semblant de tirer sur moi à plusieurs reprises), c'est le Bellagio avec ses magnifiques fontaines (les passants qui ne s'y attendent pas risquent d'avoir une légère crise cardiaque lorsque le spectacle débute). Le but est de divertir, de distraire, d'amuser et de faire oublier la réalité aux touristes.

Je visite Las Vegas pour la première fois (comme si vous n’aviez pas deviné), mais c'est peut-être aussi ma dernière. Je suis ici pour le travail – ne manquez pas mon compte rendu des nouvelles Hyundai Accent et Genesis 2012 – mais je ne crois pas que j'y reviendrais pour le plaisir. Tous ces excès... c'en est presque trop!

Bon, je changerai peut-être d'idée après une nuit passée à Vegas, à l'abri du soleil écrasant de l'après-midi. On dit que la ville se transforme complètement en soirée; j'espère que je vais survivre. Souhaitez-moi bonne chance!

La prochaine journée promet d'être plus détendue, loin des lumières, de la musique, de l'action et de la folie de la Strip.