Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

L'auto a-t-elle vraiment changé depuis 40 ans?

Par ,

Étant encore un enfant dans les années 1960, j’étais trop jeune pour avoir fait partie de la génération Woodstock. Toutefois, j’étais assez vieux pour que le monde de l’automobile me fascine. Je me rappelle avoir joué avec des petites autos en compagnie de mon meilleur ami. En usant de notre imagination, nous transformions ces répliques miniatures en véritables bijoux de l’industrie automobile et même de la planète.

Nous aimions tous les deux nous vanter que nos voitures «Dinky Toys» (en plus ou moins bon état) représentaient des versions futuristes de nos marques et de nos modèles préférés. «La mienne, c’est une Jaguar 1972!» «Ah oui? Moi, j’ai une Ferrari 1976!» Voilà ce que nous avions l’habitude de crier.

Nous avons poussé l’imaginaire jusqu’aux magiques années 2000, une époque où les voitures offriraient une puissance et une performance inimaginables. Du moins, c’est ce que nous pensions.

En fait, nous les envisagions en train de voler ou de se conduire elles-mêmes, tel que prédit dans les magazines scientifiques. Or, dix ans après l’arrivée du nouveau millénaire, qu’est-ce qui a vraiment changé à part mon corps vieillissant et mon scepticisme trop persuasif?

Je n’essaie pas ici de me guérir de mon enfance tordue en la racontant à qui veut bien l’entendre, mais plutôt de vous faire remarquer à quel point le concept de l’automobile a très peu évolué depuis 40 ans.

Les voitures roulent encore sur quatre pneus et sont encore majoritairement alimentées par des moteurs à combustion qui brûlent des carburants fossiles. Oui, elles sont plus propres, plus efficaces et plus sécuritaires que jamais, mais la recette de base demeure la même et notre chère planète en souffre de plus en plus.

Peut-être que les dirigeants des compagnies responsables de ce statu quo ne jouaient pas avec des petites autos lorsqu’ils étaient gamins ou peut-être que leur imagination connaissait trop de limites. Quelle que soit la raison, tout cela est bien dommage.