Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le concept L1 est propulsé par un nouveau TDI high-tech et un moteur électrique

Le concept L1 est propulsé par un nouveau TDI high-tech et un moteur électrique

Par ,

Communiqué de presse
Source: Volkswagen

Avènement technique pour la voiture à 1 litre : Volkswagen présente en première mondiale au Salon international de l’automobile (IAA) l’étude de la future L1. Il s’agit d’un premier aperçu de ce que sera le modèle de série. Grâce à une carrosserie en plastique à renfort fibre de carbone (PRFC), ce véhicule léger pèse seulement 380 kilos. Il est propulsé par un turbodiesel Common- Rail (TDI) de conception nouvelle et par un moteur électrique. Avec une consommation moyenne de 1,38 litre, cette Volkswagen hybride entièrement apte à l’usage quotidien et extrêmement aérodynamique (Cw 0,195 !) se présente comme l’automobile la plus sobre au monde. Le taux d’émissions de CO2 de la L1, qui atteint une vitesse de 160 km/h, s’élève à 36 g/km.


Rétrospective : il y a sept ans, le Dr Ferdinand Piëch, alors Président Directeur Général et actuellement Président du Conseil de Surveillance de Volkswagen AG, pilotait de Wolfsburg à Hambourg un prototype que l’on n’avait jamais vu jusque là : la Volkswagen 1L – la première voiture au monde consommant un litre de carburant. Homme et machine marquaient une étape dans l’histoire de l’automobile. Mais en avril 2002, il était clair qu'une production en série de la voiture à 1 litre se situerait encore loin dans l'avenir. La fabrication de la carrosserie en plastique à renfort fibre de carbone (PRFC) était, à elle seule, inimaginable pour des raisons de coût. Pourtant, en 2002, le Dr Ferdinand Piëch prédisait déjà que l’époque de la voiture à 1 litre et du PRFC en tant que matériau utilisable à l’échelle industrielle arriverait. En 2009, elle est là ! Avec la deuxième génération de ce coup de génie, Volkswagen en apporte la preuve très nette au Salon IAA de Francfort (du 17 au 27 septembre) :la L1 va être développée, en tant qu’update du futur, avec une technologie et un design d’une nouveauté totale, révolutionnaire et quasiment mûre pour une production en série.

« Du point de vue des coûts, la maîtrise de la fabrication de la monocoque en PRFC est un défi gigantesque » précise le Dr Ulrich Hackenberg, Président du Développement de la marque Volkswagen. Du point de vue technique et optique, la carrosserie en PRFC représente déjà un chef-d’oeuvre de la construction automobile. Unique en son genre : le rapport de dimensions. Alors qu’avec 3.813 millimètres la longueur de la L1 correspond à peu près à celle d’une Volkswagen Fox et la hauteur de 1.143 millimètres presqu’à celle d’une Lamborghini Murciélago, la largeur optimale pour l’aérodynamisme (1.200 millimètre) est sans équivalent à l’échelle mondiale.