Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le facteur prix

Par ,

Lancée en 2006, l’actuelle génération de la Hyundai Accent est une sous-compacte abordable offrant une qualité honnête, des performances honnêtes et une économie d’essence honnête.

Parmi les sous-compactes, elle n’est pas la plus excitante à conduire, ni la plus polyvalente due à l’absence d’une version à 5 portes, et elle n’est pas la plus raffinée non plus.

Mais c’est la voiture la moins chère que l’on puisse financer en ce moment. Cela pourrait bien signifier le seul critère considéré par les acheteurs de voitures à petit budget.

Alors le prix est-il un facteur si important? Apparemment oui, puisque dans les 6 premiers mois de 2010, l’Accent démolit sa concurrence au niveau des ventes : 14 020 unités ont quitté les concessionnaires entre le 1er janvier et le 30 juin.

En comparaison, Toyota a vendu 8 716 copies de la Yaris, Nissan a vendu 8 530 copies de la Versa et GM a vendu un total combiné de 5 194 ventes de la Chevrolet Aveo et de la défunte Pontiac G3. Voici le tableau global :

Hyundai Accent : 14 020
Toyota Yaris : 8 716
Nissan Versa : 8 530
Kia Rio : 4 608
Chevrolet Aveo : 3 413
Honda Fit : 3 035
MINI Cooper : 2 088
Pontiac G3 : 1 781
smart fortwo : 1 119
Suzuki Swift+: 42

En principe, l’Accent compte pour 30% des ventes de sous-compactes au Canada en 2010. C’est un gros morceau du gâteau, ça. Et pourtant, la voiture arrive à la fin de son cycle de production, puisqu’une nouvelle Accent devrait être dévoilée dans la prochaine année. Elle pourrait même emprunter un autre nom.

L’arrivée de deux nouvelles concurrentes, cependant, pourrait changer la donne. Les Ford Fiesta et Mazda2 arrivent chez les concessionnaires au moment d’écrire ces lignes, si ce n’est déjà fait, alors nous verrons bien si elles peuvent infliger un peu de dommages à l’Accent. Une chose reste sûre : la Ford et la Mazda sont pas mal plus amusantes à conduire que la Hyundai.

Quelle est la raison de ce succès? Malgré un PDSF officiel de 13 599 $ pour l’Accent L de base à 3 portes, on peut payer comptant et s’en procurer une pour 9 599 $. Si vous préférez financer, ce que la majorité des acheteurs de sous-compactes voudront faire à mon avis, le prix ne s’élève quand même qu’à 10 599 $, ce qu’on peut étaler sur 60 mois à 0% d’intérêt.

Peu importe dans quelle province vous vous retrouvez, avec les frais de transport et les taxes, une voiture neuve avec une garantie et une assistance routière nous appartient pour 240 $ par mois. Préférez-vous avoir quatre portes? Pas de problème : une Accent L berline ne coûte qu’environ 15 $ de plus par mois.

S’agit-il de l’aubaine du siècle? Pas tout à fait, puisque bon nombre de manufacturiers offriront des rabais sur des véhicules sur le point de subir une refonte et doivent quitter les salles de montre le plus rapidement possible. Quoique combiner un rabais sur le prix avec un taux d’intérêt réduit s’avère plutôt rare : habituellement, c’est un ou l’autre.

Je ne crois pas que Hyundai fasse beaucoup d’argent sur l’Accent en ce moment, en revanche l’inventaire ne s’accumule pas comme chez les autres manufacturiers. Et pouvoir se vanter d’avoir des chiffres de ventes record chaque mois constitue une bonne publicité, non?

La morale de cette histoire? En ce qui concerne les voitures abordables comme les sous-compactes, le prix pourrait bien refléter le seul argument de vente, que la voiture soit bonne ou non.