Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le grand braqueur

Le grand braqueur

Par ,

La migration du grand braqueur est terminée. Tous ces oiseaux de malheur ont survécu à un autre hiver et maintenant que la neige qui recouvrait nos rues et nos routes a fondu, ils reviennent nous hanter en grand nombre.

Vous avez tous déjà vu un grand braqueur sans pour autant reconnaître cet oiseau rare. Il apparaît souvent sous différentes formes automobiles. Il prend parfois l’apparence d’une Toyota Corolla ou surgit au prochain coin de rue sous la forme d’une Buick. Vous ne comprenez peut-être même pas de quoi il s’agit, car les grands braqueurs sont également sournois.

La plupart du temps, lorsque vous apercevez un grand braqueur sur la route, garder vos distances est la seule chose à faire, puisqu’ils annoncent rarement leurs intentions et tentent même de vous induire en erreur. Si vous ne réagissez pas assez vite, vous aurez droit à une réclamation d’assurance élevée et à l’incrédulité de l’agent de réclamation à qui vous devrez fournir des explications interminables.

Grand braqueur

Le grand braqueur, pour ceux qui l’ignorent encore, est un conducteur qui occupe la moitié de votre voie en plus de la sienne lorsqu’il tourne à une intersection. Que ce soit pour effectuer un virage à gauche ou à droite, ce conducteur a tout de même besoin d’une voie et demie pour y arriver. De plus, une fois le virage complété, il roulera probablement sur deux voies pendant un certain temps.

La simple idée d’effectuer un virage de la voie de gauche à la voie de gauche, ou de la voie de droite à la voie de droite semble dépasser l’entendement de ces conducteurs. Si vous roulez à leurs côtés ou si vous approchez de l’un d’eux à une intersection, vous courez un grave danger; les grands braqueurs ne savent pas vérifier leur angle mort ni se servir d’un rétroviseur.

Pourquoi ces conducteurs semblent-ils être plus nombreux au printemps, en été et en automne? Selon moi, l’hiver les fait fuir vers des cieux plus cléments où ils se cachent dans une volée de « Snow Birds ». Quant aux autres, ils se contentent de suivre les ornières formées dans la neige par les autres véhicules (et d’y rester parfois), de sorte qu’ils ne peuvent déroger aux bonnes habitudes de conduite. Il se peut aussi que certains d’entre eux ne conduisent tout simplement pas l’hiver.

Mais peu importe, vous avez une raison de plus pour aimer l’hiver.