Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le lave-auto : oui mais...

Le lave-auto : oui mais...

Par ,

Le lave-auto : oui mais...

Un lavage maison qui vous permet de nettoyer amoureusement votre bolide est une activité bien sympathique qui donne d'excellent résultats. Mais, nous n'avons pas tous le temps ou la détermination pour le faire. L'autre solution ? Utiliser un lave-auto commercial. D'autant plus que la plupart d'entre eux offrent des prix réduits si vous faites le plein d'essence au même établissement.

Mais, tous ces palaces du nettoyage et de la voiture propre ne sont pas égaux. II est important d'en con-naître les différences et les conséquences. Et la première question en est une qui vous oblige à déterminer s'il doit y avoir contact ou pas. Et cette fois, ce n'est pas une question de moralité, mais de propreté.

La méthode par contact

Pour le savoir, il faut comprendre comment fonctionnent l'un et l'autre. Dans le cas des brosses traditionnelles, c'est assez simple: un jet d'eau à pression plus ou moins élevée est d'abord lancé sur la voiture. Puis, alors que l'eau devient savonneuse (avec un détergent biodégradable doux), des brosses circulaires munies de longs brins en nylon se mettent en marche et frottent tous les recoins de la voiture. L'effet sur la peinture est moindre aujourd'hui qu'avant, mais la saleté demeure accrochée à ces tissus doux plus facilement. Une peu comme un nettoyage au jet de sable, la peinture est poncée ou éraflée selon que les brosses sont mal entretenues ou si leur vitesse de rotation n'est pas assez élevée.

De l'eau seulement!

C'est donc pour éviter ces problèmes que l'on a inventé les lave-autos sans contact. Le système est similaire aux lave-autos avec brosse : la voiture circule sous une arche, mais on remplace simplement les brosses par des buses projetant l'eau à haute pression. Malheureusement, même si la technologie progresse, les résultats sont encore moins reluisants que ceux obtenus grâce aux brosses traditionnelles.

Pour comprendre pourquoi, il faut savoir comment la saleté adhère à la peinture. La première raison, c'est l'électricité statique, qui colle littéralement des particules à la peinture métallique de la voiture. Si ces résidus ne sont pas entièrement enlevés par le jet, il en résulte un film grisâtre, ce que l'on voit souvent sur les voitures à la sortie d'un lave-auto. II faut donc que le lave-auto sans contact soit parfaitement ajusté pour offrir les meilleurs résultats.

Pour ce faire, l'arche mobile se déplacera et suivra les contours de la voiture. Ces contours sont gérés par des senseurs optiques ou sonores qui permettent aux buses de se mouvoir à une distance toujours égale de la surface peinte. L'eau est ainsi projetée à 140 litres par minute. à une pression moyenne de 82 bars (environ 1200 PSI). L'angle d'arrosage (trop droit et l'eau risque d'endommager la peinture; pas assez et l'eau glissera sans déloger la saleté), les produits de nettoyage et la température de l'eau sont aussi des facteurs.