Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le Mans: Porsche domine une qualification écourtée par des drapeaux rouges

Le Mans: Porsche domine une qualification écourtée par des drapeaux rouges

Par ,

D’après wec.com

Afin de célébrer dignement son retour en endurance, l’écurie Porsche a signé mercredi soir les deux meilleurs temps de la première séance d’essais qualificatifs des 24 Heures du Mans 2014, troisième manche du championnat du monde d’endurance FIA WEC.

Mais la séance de deux heures est finalement devenue très courte…

WEC Audi R18 e-tron quattro
Audi R18 e-tron quattro. (Photo: WRi2)

Brendon Hartley a offert à son team le tour le plus rapide du circuit de 14 kilomètres, en réalisant un temps en 3m23,179 au volant de la Porsche 919 Hybride n°20, avec seulement 0,77 seconde d’avance sur son coéquipier Neel Jani, lui pilotant la 919 LMP1-H n°14.

WEC Porsche 919
Porsche 919. (Photo: WRi2)

La troisième place est occupée ce soir par la Toyota TS040 Hybride n°7 pilotée par Stéphane Sarrazin, même si ce dernier a été stoppé dans son élan quand la voiture s’est arrêtée à la chicane Dunlop suite à un problème de pression d’huile.

Ce qui devait être une séance de deux heures s’est finalement déroulée sur 46 minutes de piste ouverte, le reste du temps étant absorbé par des drapeaux rouges.

WEC Toyota TS040 hybrid
Toyota TS040 hybrid. (Photo: Toyota Motorsport)

Un bon nombre d’accidents et d’arrêts en piste sont les raisons qui ont causé le déploiement des drapeaux rouges. La plus longue interruption était la dernière, qui mettait un point final à la séance à 23h30.

Cette décision est entrée en vigueur afin de réparer les barrières de sécurité endommagées après la sortie de piste de Fernando Rees (Aston Martin LMGTE Pro n°99) dans les virages Porsche. Le Brésilien a été emmené au Centre Médical du circuit par précaution, il en est ressorti sans blessure.

Les deux Rebellion R-Ones poursuivent leur travail de réglages en LMP1-L, mais ce soir c’est la n°13 qui devance sa sœur de moins de deux dixièmes de seconde.

Dans la catégorie LMP2, on a retrouvé la Morgan Nissan n°26 de retour en tête de la classe, avec un tour signé par Olivier Pla en 3m38,843. L’écurie ELMS Signatech Alpine a placé son Alpine A450b n°36 en deuxième position des LMP2 grâce à Paul-Loup Chatin qui ne termine qu’à une demi-seconde de l’écurie russe G-Drive.

Ferrari - Aston Martin - Porsche, telle est la combinaison en tête de la catégorie LMGTE Pro. AF Corse mène la troupe avec la F458 Italia n°51 et trois dixièmes de seconde… Gianmaria Bruni a réalisé un tour en 3m54,754, il devance la Vantage V8 n°97 de Stefan Mücke et la Porsche 911 RSR n°92 du Team Manthey.

WEC Ferrari 458 Italia AF Corse
Ferrari 458 Italia, AF Corse. (Photo: WRi2)

En LMGTE Am, la voiture la plus rapide hier soir est la Ferrari SMP Racing n°72 ELMS, qui malheureusement a terminé sa séance dans le bac à graviers.

Après l’accident de Loïc Duval cet après-midi au volant de l’Audi n°1, la bonne nouvelle du jour est que le Français ne souffre que de quelques égratignures.

Les commissaires sportifs ont cependant décidé le remplacement de Loïc par Marc Géné au volant de l’Audi R18 e-tron quattro n°1 qui est reconstruite durant la nuit.

L’Espagnol, engagé sur la LMP2 JOTA Sport n°38, sera remplacé à son tour par Oliver Turvey. Ce dernier doit se présenter dès demain avec son équipement au secrétaire du meeting, il recevra également un briefing particulier de la part du directeur de course.