Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Le nouveau simulateur de collision de Ford

Le nouveau simulateur de collision de Ford

Par ,

Les tests de collision de véhicules, c'est sérieux. Chaque jour, les ingénieurs automobiles du monde entier voient le fruit de leur labeur être
(Photo: Ford)
projeté à grande vitesse contre des murs ou des barrières de ciment. Bien sûr, tout ceci est fait au nom de la sécurité, mais il y a des images qui sont très dures à regarder.

De même, il y a des coûts qui sont difficiles à absorber. Comme les gouvernements requièrent de plus en plus aux constructeurs d'effectuer des tests de collision pour garantir la sécurité des occupants, il est devenu impératif de trouver une méthode efficace et moins coûteuse pour éprouver les futurs véhicules qui peupleront nos routes.

Place au «Servo Sled». Mis en service par Ford à l'automne 2005, ce simulateur joue un rôle vital dans la réduction du temps et des coûts qu'engendrent la recherche et le développement des nouveaux véhicules au plan de la sécurité. Le constructeur l'emploie dans son Laboratoire d'innovation de sécurité (SIL), à Dearborn, au Michigan.

(Photo: Ford)
Voici ce qui se passe: les ingénieurs sont en mesure de reproduire un habitacle tel quel et de l'installer sur un genre de traîneau. Lors d'un test de collision, ce dernier accélère pour atteindre la vitesse désirée. Les chanceux mannequins à bord enregistrent l'information pendant l'impact et - aspect tout aussi important - le traîneau peut être réutilisé pour d'autres tests subséquents. L'habitacle, évidemment, est remplacé après chaque collision.

«J'ai travaillé sur plusieurs programmes de tests dans lesquels nous avons bousillé un grand nombre de prototypes dispendieux. Or, avec le Servo Sled et une série d'autres outils d'analyse, nous avons complètement réglé ce problème et nous économisons à la fois temps et argent», explique Matthew Makowski, superviseur des tests de collision de Ford pour l'Escape 2008.

Difficile d'en douter, puisque Ford effectue près de 600 tests de collision par année. Sécurité oblige!
Gallerie de l'article