Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les 20 ans de la minifourgonnette Chrysler

Les 20 ans de la minifourgonnette Chrysler

Minifourgonnette maxisuccès! Par ,

Les 20 ans de la minifourgonnette Chrysler
Minifourgonnette maxisuccès!

Elle a inventé un nouveau créneau et remis Chrysler sur les rails de la profitabilité. Elle est en tête des ventes de son créneau depuis 20 ans, un exploit. Elle, c'est la minifourgonnette, inventée par Chrysler.

Quand on dit " inventée ", il faut cependant mettre un bémol. Depuis longtemps, des véhicules se proposaient de transporter plusieurs personnes dans un encombrement minimal. On citera la Fiat Multipla, la Volkswagen Microbus et les réponses américaines du début des années 60 : Chevrolet Greenbrier et Ford Econoline. Il y a également eu toute la mode des grosses "vans" des années 70. Alors? Alors, le vrai coup de génie de Chrysler, c'est d'être passée à la traction avant, d'avoir utilisé la plateforme K des Dodge Aries et Plymouth Reliant, ce qui donnait une sensation de conduite plus voiture et permettait de garer le véhicule dans un garage.

Sous le nez de Ford

Tout commence au début des années 70 du côté de Ford. Lee lacocca, président de Ford et père historique de la Mustang, sent qu'un marché pourrait se dessiner pour des fourgonnettes de plus petite taille, qui se rapprocheraient un peu plus des voitures. L'Econoline doit être redessiné pour 1975, et elle va encore grossir. Les études du projet Carousel sont lancées en 1972. Basé sur une plateforme d'Econoline, ses lignes (dessinées par Dick Nesbitt) et ses proportions tentent de s'éloigner le plus possible de l'aspect fourgonnette. Prévu pour un lancement en 1975, il pourtant stoppé net au lendemain de la première crise du pétrole de 1973.

Iacocca ne désarme pas et lance au milieu des années 70 l'étude du projet Minimax. Il s'agit d'un véhicule à deux portes à traction avant mais dont les lignes se rapprochent de celles d'une fourgonnette (elles sont signées par Don DeLaRossa). Henry Ford II refuse clairement et simplement le projet. À cette époque, l'ambiance entre Iacocca et Ford n'est plus au beau fixe. Ford le renvoie au mois de juillet 1978. lacocca devient président de Chrysler le 2 novembre 1978. Il retrouve alors Hal Sperlich, ingénieur produit lui aussi viré par Ford et entré chez Chrysler en 1977. Une fois réglé le problème des aides gouvernementales, Iacocca et Sperlich rappellent DeLaRossa, entre temps parti à la retraite. En 1980, l'étude est approuvée. Le choix se porte vite sur l'utilisation d'une plateforme K allongée.