Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les 60 ans de Ferrari (VIDÉO)

Les 60 ans de Ferrari (VIDÉO)

La vie en rouge Par ,


La vie en rouge


1947-2007 : 60 ans de passione. 60 ans de legenda. 60 ans de vittoria. Tel est le bilan au 60e anniversaire de la marque la plus connue de la planète. Celle d'un tout petit constructeur autrefois artisanal guidé par un amour inconditionnel du sport automobile.


Car c'est bien au sport automobile que l'on doit l'existence du Cavallino Rampante, le cheval cabré qui orne depuis si belle lurette les merveilles qui sortent année après année de la petite ville de Maranello, en banlieue de Modène, en plein coeur de l'Italie.

Oui, nous parlons de Ferrari, la marque mythique, l'une des rares de ce bas monde qui suit sans dévier d'un iota sa seule et unique raison d'être : le sport automobile.

Ici, pas de compromis visant à mousser les ventes, pas de voiture familiale, pas de modèle cheap, pas d'utilitaire soi-disant sport et certainement pas de camion! Même Porsche, irrésistiblement attirée par l'argent facile, a succombé à la tentation du « camion » avec sa Cayenne! Mais pas Ferrari. Jamais Ferrari! Le Commandatore ne l'aurait jamais toléré. Et ses descendants savent pertinemment qu'il ne faut pas contrarier le padrone, car il voit tout, sait tout, entend tout, assis à la droite du Grand Boss au ciel!


Et pour marquer les 60 ans de production de voitures de route, Ferrari a donc lancé ce tour du monde qui a commencé le 18 janvier à Abu Dhabi, site du prochain parc thématique Ferrari, et qui se terminera le 24 juin à Maranello. Cinquante pays en 80 jours. Le 29 mars, c'était le tour de Montréal d'accueillir le « Ferrari 60 Relay » en nous présentant dix créations parmi les plus célèbres de la marque.

Voici, chronologiquement, un bref aperçu de chacun de ces trésors automobiles.

Ferrari Testa Rossa 250 1957
Élaborée pour la saison de course 1958, la TR 250 est animée par le V12 de 3 litres conçu par le génial Gioacchino Colombo, le surnom Testa Rossa (têtes rouges) provenant de la couleur rouge des couvre-culasses. Mais ce qui distingue ce modèle construit à 19 exemplaires, ce sont les deux pontons avant qui se détachent de la partie centrale pour laisser passer l'air nécessaire au refroidissement des deux énormes freins à tambour avant. Principales victoires : Le Mans et le Championnat du monde en 1958