Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les appuie-tête seront plus hauts, plus proches et plus sécuritaires

Les appuie-tête seront plus hauts, plus proches et plus sécuritaires

Par ,

Dans le but de réduire le nombre de blessures par contrecoup causées par des collisions par derrière, le gouvernement américain mandatera des appuie-tête dans l'année-modèle 2009 qui changera l'allure de bien des habitacles d'automobiles.

Cette mesure sera mise de l'avant, car la NHTSA (National Highway Traffic Safety Administration) va exiger des appuie-tête plus hauts et plus proches du derrière des têtes des occupants à l'avant des voitures. Alors que ceci est une réglementation américaine, c'est peu probable que le Canada exigera des appuie-tête moins pratiques, alors nous aurons tout simplement les standards des Etats-Unis par défaut.

Une amélioration du niveau de sécurité des appuie-tête du siège arrière a été considérée, mais la NHTSA en a décidé autrement, en stipulant que les incidents de contrecoups sur les sièges arrière étaient si bas, que les énormes coûts additionnels ne seraient pas réalistes.

Dr Jeffrey Runge, administrateur de la NHTSA, a expliqué que leur analyse a démontré que 90 pour cent du temps, il n'y a personne qui occupe le siège arrière, et quand il y a quelqu'un, c'est habituellement des enfants, qui n.'ont pas besoin d'appuie-tête surdimensionnés, car ils sont moins grands que des adultes.

Il y a déjà des problèmes avec des appuie-tête arrière qui nuisent à la visibilité à travers la lunette arrière de certaines voitures, et les grossir ne va qu'aggraver les choses.

En extrapolant les chiffres de la NHTSA sur les incidences de blessure par contrecoup, des États-Unis au Canada sur une base per capita, il semble y avoir quelque 300 000 incidents du genre à chaque année, ce qui engendre des millions de dollars en dépenses médicales et autres.

Runge estime que les nouveaux appuie-tête vont prévenir 16 831 incidents du genre aux États-Unis seulement, à un coût d'environ 4,51 $ US par véhicule pour les exigences des sièges avant. En utilisant à nouveau le ratio 1:10, ceci se traduirait par une diminution de 1 700 blessures par contrecoup au Canada.

Le bénéfice des ces nouveaux appuie-tête vient du fait qu'ils empêcheront les têtes des occupants de s'envoyer trop vers l'arrière lorsque la voiture est frappée par derrière.

Ce qui n'est pas clair, c'est le nombre de personnes qui n'apprécieront pas d'avoir les appuie-tête si hauts et si proches, étant donné que des études ont démontré que la plupart des occupants n'ajustent pas les appuie-tête actuels adéquatement.

En général, les manufacturiers de voitures appuient cette décision. De plus, ils ont réussi à convaincre la NHTSA de ne pas exiger des appuie-tête non amovibles, étant donné qu'ils ont une tendance à rendre difficile ou impossible le rabattage complet des sièges.

La NHTSA voulait légiférer encore moins d'espace entre la tête d'occupant et l'appuie-tête que la nouvelle loi va exiger, mais ont accepté d'allouer 5 millimètres de plus parce que les fabricants de voitures ont maintenu que les consommateurs seraient inconfortables.

Runge a fait la mention que 5 mm « ne vont pas faire une différence à la sécurité, » ajoutant que n'importe quel standard est un pas en avant, étant donné qu'il n'y a aucun standard présentement.

Le nouveau règlement d'appuie-tête de la NHTSA inclut un nouveau test pour assurer que ces derniers ne bougeront pas lorsqu'une force est appliquée, particulièrement lors d'un impact, alors les fabriquant de voitures devront s'assurer que leurs systèmes se verrouilleront en place pour passer le test.