Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les biocarburants, pour protéger l'environnement

Les biocarburants, pour protéger l'environnement

Par ,

Le 20 décembre dernier, à Saskatoon, en Saskatchewan, le gouvernement Harper a pris des mesures qui contribueront à réduire les changements climatiques : réglementer l'utilisation des carburants renouvelables au
Canada, d'une part, et investir des montants d'argent qui permettront d'exploiter de nouveaux débouchés dans le secteur des bioproduits agricoles, d'autre part.

Le ministère de l'Environnement impose donc un contenu annuel moyen de carburant renouvelable dans l'essence et dans le carburant diesel à l'horizon 2012. Du côté du ministère de l'Agriculture et de l'Agroalimentaire, on a annoncé un investissement de 345 millions qui favorisera la production de biocarburants et d'autres bioproduits.

Une variété de carburants
Qu'entend-on par carburant renouvelable ? Un carburant renouvelable est un carburant fabriqué à partir de ressources renouvelables comme les cultures agricoles ou certaines matières organiques. L'éthanol, par exemple, est fabriqué à partir de grains (maïs). Pour ce qui est du biodiesel, on le fabrique à partir d'huiles végétales et de graisses animales. On travaille actuellement à produire d'autres types de carburants renouvelables à partir de résidus agricoles non alimentaires comme la paille de blé et la biomasse forestière.

Des avantages pour l'environnement et pour l'agriculture
Pas moins de 27 % des émissions de gaz à effet de serre au Canada proviennent du secteur des transports. Ainsi, dans ce secteur d'activité, on devra réduire les émissions de 4 mégatonnes par an. Par comparaison avec
l'essence, l'utilisation de l'éthanol à base de grains contribuerait, pour une bonne part, 30 à 40 %, à atteindre cet objectif. Il en est de même du biodiesel (réduction de 60 %) par rapport au diesel traditionnel.

L'augmentation de la production de carburants renouvelables créera une plus grande demande en matières premières et ouvrira de nouveaux marchés pour l'agriculture canadienne. Les agriculteurs deviendront des acteurs importants dans la production de biocarburants et augmenteront par le fait même leurs bénéfices.

Des mesures concrètes pour l'industrie de l'automobile
L'application de ces mesures ne sera pas facile; les représentants du gouvernement devront compter au moins deux ans, consulter les provinces, les territoires, les secteurs touchés et les divers intervenants. Toutefois, l'essentiel des mesures qui touchent l'industrie de l'automobile se résume
ainsi :
  • Intégrer 5 % de carburant renouvelable dans l'essence d'ici 2010, ce qui correspond à 2,1 milliard de litres;
  • Intégrer 2 % de carburant renouvelable dans le diesel d'ici 2012, ce qui représente 600 millions de litres.