Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les Canadiens vont moins au garage et sont moins satisfaits chez les concessionnaires

Les Canadiens vont moins au garage et sont moins satisfaits chez les concessionnaires

Par ,

En 2011, les dépenses annuelles moyennes d'entretien de véhicules ont diminué de 23$ (par personne) au Canada, statistique attribuable à la diminution de 9% des visites chez le garagiste, comparativement à 2010 selon une étude de J.D. Power and Associates.

Ryan Robinson, chef du secteur automobile canadien de l'entreprise, estime que « les données suggèrent que les propriétaires de véhicules plus âgés continuent d'accorder moins d'importance aux dépenses liées à l'entretien et aux réparations en raison de la conjoncture économique incertaine ».

« Cela crée un milieu de plus en plus compétitif pour les marques de services automobiles qui se livrent concurrence pour leur part de ce marché en ralentissement», rajoute-t-il.


NAPA AUTOPRO, le roi de la satisfaction client
L'enquête de J.D. Power a également sondé les consommateurs possédant un véhicule âgé entre quatre et douze ans, quant à leur satisfaction par rapport à leur garagiste et leur concessionnaire.

Leur satisfaction globale a été évaluée en fonction de cinq facteurs : le processus pour amener son véhicule pour un entretien; la compétence des conseillers; les installations; la qualité du travail accompli ainsi que le retour ou la reprise en main.

Avec une note de 875 sur 1000, NAPA AUTOPRO a pris le premier rang, suivi de Great Canadian Oil Change (864); Pennzoil (845); Goodyear Auto Service Centre (842); et Midas (836) qui complètent le top 5. Les ateliers indépendants ont aussi fait très bonne figure, avec un indice de satisfaction de 863.

Au niveau des concessionnaires, seuls Subaru (832) et Acura (829) ont su satisfaire les consommateurs au-delà de la moyenne (822). Tous leurs concurrents se sont retrouvés en deçà de cette marque, prouvant que les constructeurs automobiles ont encore du chemin à faire.

Pourquoi les concessionnaires ont de la difficulté à se faire aimer?
L'étude indique que les propriétaires de véhicules de huit à douze ans sont plus susceptibles de visiter un établissement du marché secondaire qu'un concessionnaire pour des services d'entretien et de réparation, ce qui s'explique assez facilement en analysant les résultats.

Dès leur arrivée dans un concessionnaire, 39 % d'entre eux ont dit avoir été servis immédiatement, contre 58 % dans un établissement du marché secondaire.

De plus, 80 % de ceux qui ont visité un concessionnaire ont déclaré que le conseiller au service a su les mettre à l'aise. Cette donnée est légèrement plus élevée pour les visiteurs d'un établissement du marché secondaire (85%).

Finalement, 73% des visiteurs d'établissements du marché secondaire ont affirmé que le conseiller avait fourni des conseils pratiques. Parmi les visiteurs de concessionnaires, ce nombre n'était que de 66 %.