Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les carrières de la Bonneville et du Envoy XUV terminées à la fin de 2005?

Les carrières de la Bonneville et du Envoy XUV terminées à la fin de 2005?

La production de ces deux modèles pourraient cesser, mais pour des raisons différentes Par ,

La production de ces deux modèles pourraient cesser, mais pour des raisons différentes

Dans un geste pour réduire ses pertes, et pour reprendre le contrôle de son marché local, General Motors a révisé ses plans d'action en Amérique
La fin de la production approche pour deux modèles de véhicules GM - la berline de sommet de gamme Pontiac Bonneville, et le bizarre GMC Envoy XUV. (Photo: General Motors of Canada)
du Nord. Résultat: La fin de la production approche pour deux modèles de véhicules GM - la berline de sommet de gamme Pontiac Bonneville, et le bizarre GMC Envoy XUV. Les deux véhicules pourraient être retirés de la production dans un horizon de quelques mois, mais pour des raisons bien différentes.

Depuis la fin de la berline Parisienne, un clone de la Chevrolet Caprice, dans les années '80, la Bonneville est devenue la plus grande berline de Pontiac, agissant comme voiture de sommet de gamme. Cela pourrait ne plus être le cas, puisqu'une décision sera prise d'ici trois mois, à savoir si on abandonnera le véhicule à la fin de l'année de production 2005.
La Bonneville se vend bien, actuellement, compte tenu du déclin général du marché de la berline de grand format. (Photo: General Motors of Canada)

La Bonneville se vend bien, actuellement, compte tenu du déclin général du marché de la berline de grand format. Selon Jim Bunnell, gérant général du marketing des marques Pontiac et GMC, 29,852 unités ont trouvé preneur en 2004, comparativement à 25,250 en 2003. Alors pourquoi en cesser la production?

Le problème, dans ce cas-ci, ne vient pas du véhicule lui-même, mais de la stratégie de la chaîne de détail de GM. Avec la fin de la marque Oldsmobile, GM a poussé plusieurs de ses concessionnaires américains à "regrouper" les franchises, créant plus de succursales Pontiac-Buick-GMC. Actuellement, 48 pour cent des concessionnaires Buick, Pontiac et GMC vendent les trois marques, mais GM veut plus que cela.

Pendant ce temps, le fait de regrouper et d'intégrer les franchises veut également dire que les détaillants seront forcés de vendre des produits
On dirait que General Motors a tout mis en place afin de retirer la Bonneville pour un certain temps, maintenant que la Grand Prix la rivalise, du point de vue de sa taille. (Photo: General Motors of Canada)
différents, utilisant la même plate forme. La Buick LeSabre, qui sera remplacée par la Lucerne en 2006, vient concurrencer directement la Bonneville. Du point de vue du concessionnaire, la vente de deux modèles concurrents n'est pas vraiment bien vue, et pour GM, le retrait de la Bonneville viendra réduire le dédoublement de produits.

Mais la mort d'un modèle ne constitue pas un problème pour Pontiac, particulièrement avec les nouveaux modèles qui arriveront bientôt. Le nouveau Torrent, les G6, en versions coupé et décapotable, et le ravissant roadster Solstice entreront en production d'ici les six prochains mois, et devraient pallier pour le retrait éventuel de la Bonneville.
Le nouveau Torrent, les G6, en versions coupé (montré ici) et décapotable, et le ravissant roadster Solstice entreront en production d'ici les six prochains mois. (Photo: General Motors of Canada)

Autre point intéressant, on dirait que General Motors a tout mis en place afin de retirer la Bonneville pour un certain temps, maintenant que la Grand Prix la rivalise, du point de vue de sa taille. La berline intermédiaire a grandi de façon significative, ces dernières années, est possède beaucoup de similarités avec la Bonneville, autant sur le format que sur le contenu. En plus de proposer plusieurs des mêmes rouages d'entraînement et des options luxueuses que l'on retrouve dans la Bonneville, la Grand Prix a aussi reçu le groupe sport "GXP" en 2005. Cet ensemble comprend la puissance d'un moteur V8, ce qui vient encore diminuer les différences.