Auto123.com - On vous guide du rêve à la route

Les TCA concluent un projet d'accord de restructuration avec General Motors

Les TCA concluent un projet d'accord de restructuration avec General Motors

Par ,

Source: Groupe CNW

TORONTO, Ontario - Tôt ce matin, les TCA ont conclu un projet d'accord de restructuration avec General Motors après des jours entiers de négociations. Selon le président des TCA, Ken Lewenza, le projet d'accord permettra à GM de réaliser d'importantes économies, protégera les rentes et le taux de salaire de base actuels et préservera l'avantage dont bénéficient aujourd'hui les usines canadiennes sur les usines américaines pour ce qui est des investissements.

« Au début de ces négociations, notre objectif était de réduire au minimum les problèmes rencontrés par nos membres et leurs familles tout en faisant en sorte que General Motors soit en bonne position pour obtenir une aide gouvernementale afin de rester viable», a déclaré M. Lewenza. « Nous savons par ailleurs que ce ne sont pas les travailleurs qui ont causé cette crise, mais bien plutôt l'effondrement du système financier mondial et le gel du crédit qui en a résulté. »

Le projet d'accord doit être approuvé par une majorité des quelque 10 000 membres des TCA travaillant actuellement pour GM au Canada. Ces membres voteront sur le projet à l'occasion de réunions de ratification qui seront tenues mardi et mercredi de cette semaine à Oshawa, St. Catharines, Windsor et Woodstock.

Parmi les principaux points du projet d'accord, notons :

- La présente convention liant les TCA et GM (ratifiée l'an dernier) est prolongée d'un an et viendra à échéance en septembre 2012.

- Les salaires de base sont gelés pour le reste de la durée de la convention.

- Les ajustements salariaux trimestriels en fonction du coût de la vie sont suspendus presque jusqu'au terme de la convention (ils prendront de nouveau effet en juin 2012).

- La convention ne prévoit aucun ajustement annuel en fonction du coût de la vie pour les rentes.

- En plus de la réduction de 40 heures de la paie de vacances annuelle entrée en vigueur début 2009, les congés payés seront réduits de 40 heures additionnelles par année.

- Une prime annuelle spéciale de 1 700 $ sera réaffectée pour permettre de contrebalancer le coût des garanties de soins de santé des retraités.

- Les dépenses engagées dans des programmes parrainés par le syndicat (y compris la formation, les garderies, les programmes de mieux-être et les coordonnateurs nationaux) sont réduites du tiers environ.

- Des modifications importantes ont été apportées à toute une gamme de garanties de soins de santé et autres avantages sociaux, notamment l'introduction d'une nouvelle quote-part mensuelle de 30 $ pour les travailleurs actifs et les retraités de moins de 65 ans et de 15 $ pour les retraités de plus de 65 ans et les conjoints survivants. Les autres garanties de soins de santé touchées par une réduction de plafond ou une augmentation de la quote-part comprennent l'assurance dentaire, l'assurance soins de longue durée et l'assurance-vie de même que les avantages pour droits de scolarité.

- L'accord est subordonné à la réception par l'entreprise d'une aide financière gouvernementale et au renouvellement de son engagement à une présence proportionnelle au Canada (y compris des engagements précis quant aux véhicules produits dans les usines de GM).

« Ces changements représentent un gros sacrifice pour nos membres actifs et nos retraités », remarque M. Lewenza. « GM réduira de plusieurs dollars ses frais horaires de main-d'oeuvre active, ce qui donnera au Canada un avantage sur les usines américaines pour ce qui est des investissements. L'entreprise réduira aussi sensiblement ses frais associés au passif découlant de ses régimes de retraite et aux garanties de soins de santé des retraités. »

« Les TCA se sont engagés à faire partie de la solution à cette crise, et c'est ce que nous avons fait », a conclu M. Lewenza. « Par ailleurs, nous savons fort bien que le secteur automobile ne sera pas tiré d'affaire tant que les gouvernements ne confirmeront pas une aide financière et tant que les consommateurs ne recommenceront pas à acheter des véhicules. »

« Les sacrifices que nous avons consentis dans le cadre de cet accord sont importants, et une grande incertitude continuera de planer au cours des prochains mois sur nos membres actifs et au chômage de même sur les retraités à cause de la crise sans précédent que vit le secteur automobile », a enchaîné Chris Buckley, président du comité principal de négociation des TCA-GM et président de la section locale 222 des TCA à Oshawa. « C'est maintenant au tour du gouvernement de jouer pour garder ce secteur industriel en vie et pour y protéger la part qui revient au Canada. »

Les TCA rencontreront le prochain fabricant d'automobiles plus tard cette
semaine.
photo:General Motors